Liberté j’apprends tes codes

Qui peut se targuer d’avoir tes taux de croissance de 20 et 30%? Le secteur des logiciels libres ! (Rapports Pierre Audoin Consu). Parce que ce continent en expansion est à la portée  du 1er mohican venu, Pourparlers dialogue avec Alolise et vous livre le vade-mecum de la migration. Alolise partage  une seconde  question ( à faire tourner ! via vos réseaux sociaux ou non) : quels sont les freins au passage dans les entreprises ?

 

Quels freins dans les entreprises pour passer aux logiciels libres from Pourparlers on Vimeo.

Echanges autour de la pratique du logiciel « open source »

Quelle est la porte d’entrée pour le néophyte ? Passer sous Linux? Aller voir avec son moteur de recherche : logiciels libres?

Il existe sous Mac os ou Windows  des logiciels libres en applications. Les développeurs font en sorte que cela puisse tourner lors de la compilation sous tous les systèmes d’exploitation. L’équivalent « libre » de Photoshop est Gimp et il tourne aussi sous Windows. On peut faire retouche photos, éditions sans changer son système d’exploitation. Ceci dit, l’installation de Linux est plus facile que celle de Windows car il n’y a pas l’étape d’activation de la clef. Après on change d’environnement donc il faut s’adapter.

Vous êtes basé à Saint Priest en Jarez. Est-ce que localement la révolution se fait aussi près de chez nous ?

À Tatou Juste, les personnes sont sensibles à cela. La confusion vient entre logiciel gratuit et logiciel libre. On essaie de mettre en avant le partage de la connaissance, avant la gratuité. Au niveau de l’association, on parle d’art libre, de videos et même d’électronique libre

Est-ce qu’il y a des bugs dans les « logiciels libres »?

C’est commun à tous les univers informatiques y compris les logiciels privatifs. Il y a des mises à jour constantes sur les systèmes d’exploitation. On découvre des failles de sécurité. On installe des anti-virus.

On connait tous Google map et google earth. Le monde du logiciel libre développe Openstreet map. Est-ce que vous n’affrontez pas directement avec ce projet les instituts de cartographie français et le monstre Google ?

La problématique est la donnée cartographique. Les instituts détiennent la donnée et la revende donc le particulier ne peut en faire usage. Avec google map, vous ne pouvez pas  librement imprimer la carte et la passer à quelqu’un d’autre. Vous devriez demander cette autorisation à Google

L’idée est de prendre des données libres d’utilisation comme le cadastre et de rajouter de l’information possédée par les utilisateurs. On rajoute des couches d’informations aux cartes. Les citoyens vont préciser les données du quartier via les outils de géolocalisation.   Ils rajoutent l’emplacement des boîtes postales, les dépôts de verre. Des sociétés étudient la migration de leurs outils vers open street map. Cela dépend de la mobilisation des gens, et des communautés.  On s’est promené autour de la gare SNCF de Chateaucreux, et on a commencé la cartographie.

Quels sont les freins à la progression de ce monde de la transparence?

Les entreprises vous démarchent. Le libre c’est une démarche de curiosité !

Propos recueillis par Jean-Pierre Jusselme

Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
    Article By :
    Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

One thought on “Liberté j’apprends tes codes

Laisser un commentaire