Une carte locale pour les bonnes initiatives et la consommation collaborative

Une carte des bonnes initiatives ! Fallait y penser. Lors du premier OpenSchool week-end du Mixeur, une dream team d’étudiants, professionnels et bénévoles associatifs ont pitché puis jeté les bases d’un outil. Reprise par OpenScop, elle pourrait se révéler utile à la mouvance des couch-surfeurs et autres covoitureurs.
OPSWE 24mars 29 150x150 Une carte locale pour les bonnes initiatives et la consommation collaborative

Le cartelier

Comment ça marche ? Cette idée a été proposé par Sonia Roche, facilitatrice et médiatrice. Le projet est ambitieux : une carte 2.0 pour faire des liens entre les initiatives locales et permettre à chacun de se tourner vers la consommation collaborative (covoiturage, chambre chez l’habitant…etc.). La cartographie est une solution en peer-to-peer pour éviter l’écueil de la plateforme et sa philosophie pyramidale. Un mode collaboratif et horizontale où chacun peut géo-localiser son initiative, proposer sa voiture, ses dons, son canapé… Un moteur de recherche est aussi intégré pour trouver ses solutions (ex : faire du vélo à Saint-Etienne). À l’inscription on doit bien sûr signer une charte de valeurs (partage, liens, consommation collaborative) qui doit prévenir les abus. Cet outil sert aux concierges numériques qui veillent sur le territoire, connaissent les associations et les bonnes initiatives. Afin d’arriver à un résultat concret, l’équipe a travaillé sur des scénarios d’usage.

 

A quoi ça sert ? Le constat est clair, sur la plateforme Imagination for People, on peut lire avec les majuscules dans le texte : « Nous sommes partis de plusieurs constats après des échanges avec des associations, entreprises et particuliers : Les Intiatives Se Font Chacune Dans Leur Coin » Un outil pour unir, pour lier, pour faire vivre le territoire, le rendre attractif aux nouveaux arrivants. Ouvrir à tous les projets et les initiatives en cours permettrait de lier les gens et mettre fin à la compétition.

Et après ? C’est au Comptoir Numérique sous la houlette de David Réchatin d’OpenScop que les discussions se poursuivent. En effet les projets de cartographie 2.0 ne datent pas d’hier, des solutions locales existent d’ores et déjà comme à Rennes. Aussi Le projet semble soumis à plusieurs conditions :

  • les avancées technologiques, les nouveautés sur les cartographies numériques
  • la volonté des sites de consommation collaborative de se brancher sur la carte, (la carte regrouperait toutes les solutions de consommation collaborative)
  • les nombreux besoins des différents acteurs associatifs : cartographier les caméras de surveillance ? Cartographier les pistes cyclables ? Cartographier les Amaps ? Cartographier les écoles ? Etc. Les besoins ne divergent pas ils sont très nombreux, on va donc vers une carte à filtre et à couche.

En somme, un projet intéressant, ambitieux, qui nous concerne tous et qui nécessite beaucoup de discussions… Affaire à suivre.

 

bandeau MediaMix Une carte locale pour les bonnes initiatives et la consommation collaborative

Vous avez aimé cet article, faites un don

Pourparlers est un média associatif. Il a besoin de soutiens financiers. Si vous avez aimé cet article et si souhaitez nous encourager dans la poursuite de nos développements, n’hésitez pas à cliquer pour faire un don via le système très sécurisé « Pay Pal »

signature JPJ1 Une carte locale pour les bonnes initiatives et la consommation collaborative

Mots-clés :, ,

Aurelien Marty

Auteur :Aurelien Marty

Aurélien Marty, un peu journaliste, un peu bloggeur, un peu photographe, un peu JRI, beaucoup d’énergie et d’enthousiasme... S’intéresse à tout, ne rechigne devant rien, est tombé dans le bain de la consommation collaborative au Comptoir Numérique de Saint-Etienne en 2011. Recherche de nouvelles collaborations, Aurélien tient un blog sur l’identité numérique et la consommation collaborative et travaille en freelance pour pourparlers.eu et collabore à kotizo.co. Suivre Aurélien sur Twitter : Aurélien@LaVieCheap