Game au Thrones dans la Silicone Vallée rhône-alpes

A 19h32, dans la boite mail de la ministre de l’économie numérique, le mail de Gal Perdriau maire de Saint Etienne et Président de saint etienne métropole, est tombé. Spam ou pas ? Et une belle histoire racontée….

Mercredi 9 juillet, l’auditorium de la Cité du Design nous contait une belle histoire, celle d’une Silicone Vallée made in Loire, où les petites fées Fleur Pélerin et Lemaire viendraient saupoudrer quelques subsides des 200Ms d’€ d’investissements R&D et 15Ms d’€ pour la promotion à l’international du plan French Tech sur le territoire ligérien. L’initiative « quartiers Numériques » lancée en février 2013 par le gouvernement, est devenue début décembre 2013 « La French Tech », avec l’ambition à l’échelle internationale de créer une Silicone Valley made in France. En coulisse, les sorcières ont pour nom Lyon et Grenoble. Car au Royaume enchanté se joue aussi un Game of Thrones régional.
La panthère et le Lion
Le lion et la panthère,totems emblèmes, se font face sous les yeux goguenards du coq. Chaque ville ou agglomération joue une carte spécifique dans la course à l’échalotte. Paris mise sur de gros événements, Lyon impose la marque « Only Lyon » qui joue du patriotisme lyonnais. Saint-Etienne joue la carte des synergies avec les 910 soutiens au label et un site participatif. Le site stéphanois est beau, ergonomique, organique et participatif. En cas de sélection, c’est promis, ce ne sera pas les barons locaux qui rafleront la mise. Le régent du Royaume ligérien sera un « accélérateur » sorte de redistributeur en direct des subsides du plan vers l’écosystème ligérien. Prochaines étapes : l’audit réalisé sur place en octobre. Le conte de fée continuera t-il à s’écrire ?
Soutenez la candidature French tech ligérienne
Les atouts de la candidature :
Saint-Etienne met en avant la Cité du design, le quartier créatif à Carnot, le réseau de partenaires internationaux uniques grâce au label « ville créative design » UNESCO, les grandes écoles: Télécom St-Etienne, Institut d’Optique Graduate School, ESADSE, Ecole Nationale Supérieure des Mines formant des designers et ingénieurs du numérique de haut niveau, la concentration de PME industrielles, le cluster, NUMELINK reconnu « cluster performance » par l’Union Européenne et assurant la présidence du réseau des clusters numériques français (France IT); l’écosystème numérique comprenant 1 200 entreprises et 12 000 emplois et last but non least la disponibilité de couverture Très Haut-Débit
La soirée de lancement comme si vous y étiez
Des petits origamis animés, modélisation 3D réalisées par l’Arbre noir en collaboration avec Fertilink, et l’on voit les grands bâtiments de l’agglomération se réenchanter. C’est beau, simple et créatif. La panthère chasse sur deux brousses : le newmanaging et le design numérique.Le vocabulaire de mots enchantés comme RIP Elevator, new managing rajoute à l’enchantement. Xavier Court un Stéphanois élu personnalité e-commerce de l’année 2013, a apporté son témoignage et son soutien à l’agglomération stéphanoise. Quatre start-up, hérauts portant les couleurs ligériennes, bénéficient d’un superbe show-room.
Chuchotements au Royaume
Lors de la soirée, quelques comptes twitter ont commencé à écrire la fable. Une manière toute simple de montrer la détermination du territoire et de rappeler les 917 signatures de soutiens avec quelques clubs, écoles et institutions qui trustent les bonnes places.

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Article By :
    Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire