Le chien Pilou est un déchet de catégorie 2 pour Incinéris

Enquête sur  la filière d’incinération des dépouilles d’animaux de compagnie et la société Incineris.

« Pour des adieux dignes de confiance confiez leur corps à votre vétérinaire ». Le dépliant d’Incinéris est beau, apaisant, réconfortant, incitatif : « Plus respectueux que l’équarrissage ou l’enfouissement, l’incinération. ». Largement diffusé, le dépliant est sur toutes les banques des cliniques vétérinaires de l’agglomération stéphanoise. Le message est limpide : un protocole cool, sans soucis, garantissant une prise en main par des « pros » de la dépouille du gentil Pilou. Peut-être faut-il savoir lire entre les lignes ?

Incineris, les pros de l’incinération d’animaux

animal1La compagnie Incinéris est gérante du colombarium Chateau gaillard dans l’Ain, près de Bourg-en-Bresse. Elle réalise l’opération, se chargeant même de récupérer le corps chez le vétérinaire. La société a neuf succursales implantées dans toutes la France et jusqu’au Pays-Bas. Incinéris est une marque déposée de « La Compagnie des Vétérinaires », un GIP. Le service d’Incineris a tous les labels et certifications possibles. Un des gérants de site invité à s’expliquer sur le professionnalisme de son activité explique son parcours du combattant dans un article assez complaisant. La société bénéficie de l’estampille du référencement Il bénéficie d’un référencement élogieux sur le site et dans les publications de 30 Millions d’amis.

Dieu que le paradis des animaux est prospère.

Bannière-page-FB-4Incinéris est en situation de quasi-monopole. Toutes les cliniques vétérinaires contactées par Pourparlers le proposent « comme une solution adaptée aux conditions sanitaires et au respect dû aux petits amis à quatre pattes » comme l’explique ce vétérinaire qui souhaite rester anonyme. Effectivement la filière a de beaux jours devant elle : 93 % des propriétaires d’animaux de compagnie au cabinet vétérinaire pour gérer la dépouille de leur compagnon.
L’incinération, il la vaut bien
Les normes d’enfouissement dans des jardins privatifs sont strictes, mais les conditions psychologiques de l’équarrissage plutôt difficiles aujourd’hui pour des familles. « On tolère des rites funéraires » explique ce gérant d’Incinéris. Le prospectus n’affiche pas de chiffres du coût du service, renvoyant à une convention postérieure ces questions a priori « bien accessoires. » Après enquête, un premier devis nous est donné : coût de la facture pour un service bas de gamme : 70€ pour une crémation collective, 250 € pour une individuelle. La formule est triple : incinération individuelle, collective ou accompagnée, la Rolls-Royce des « prestas » Les familles peuvent être présentes et à l’issue de l’opération, de la « célébration », les cendres seront remises aux familles ou transmises par les bons soins du vétérinaire. Pitou peut être incinéré et ses cendres recueillies dans une belle urne déposée sur la cheminée. Parfois des sacs de cendres se mélangent, mais là encore la filière tend à se professionnaliser d’un point de vue d’une éthique du service. Au fond, Medor est comme Victor : l’incinération il la vaut bien. Le deal proposé par Incinéris séduit donc, car il est cool sur le papier. Pas de lézards dans ces histoires de chats et chiens ! ?

Le jardin des souvenirs est une décharge

Cette filière là est convenable. Selon la rédaction de Pourparlers, le Hic est ailleurs. Sur la prestation « Jardin des souvenirs ». Le dépliant, assez ancien mais encore en circulation, sert de viatique pour les familles. Nos témoignages sont concordants. Il y a tromperie implicite sur le service. Dans le dépliant, le « jardin des souvenirs » est photographié. Petite pelouse, analogie évidente avec un « carré » de cimetière, promesse d’un lieu décent de repos éternel. C’est là que le bât blesse. Pour les cendres en déshérence, la dignité des adieux et le respect dû à ce petit corps objet de tant d’affections s’arrête là ! Le centre d’enfouissement de Bourg-en-Bresse le confirme les cendres des animaux atterrissent bien à la décharge – pardon au centre d’enfouissement- comme des déchets de catégorie 2. A la décharge d’Incinéris, les documents sur le site sont bien plus explicites précisant qu’en cas « d’incinération sans restitution de cendres, les cendres sont enfouies conformément à la réglementation en vigueur. » Le commercial d’Incineris reconnaît la passe en retrait mais se défend sur l’intention « on respecte la dépouille de l’animal jusqu’à l’incinération. Il faut bien savoir que depuis l’affaire de la vache folle et des virus trans espèces, on est réglementé. On n’a plus droit de les balancer dans la nature. » La totalité des cliniques « vétos » sont complices de cette passe en retrait, faite sur la crédulité des familles, en deuil de leur animal de compagnie. Le petit jardin a disparu de la nouvelle plaquette. Fermeture des bans ! Pas de quoi fouetter un chat ?

Jean-Pierre Jusselme


Quand les forums donnent la puce à l’oreille

juin_2007_034Internet et ses forums sont implacables. Des milliers de traces recoupées ne font pas un procès, mais laisse entendre un soupçon concordant d’indices.
Le traitement final est loin des promesses escomptées. Le service est loin d’être irréprochablee comme le prouve cette passe d’arme sur le forum au féminin  (lire ci-dessous) Quelques coups de téléphones de Pourparlers aux cliniques vétérinaires le prouve : les angles sont arrondis, les questions éludées. Ou cet autre qui démontre de vrais manques de tact.
Pas besoin d’être grand clerc pour deviner à travers ces récriminations la complicité tacite des « vétos » soulagés du « service post opératoire ». A qui la faute ? Pour une cliente mécontente, combien de satisfaits muets ? Soit !

Jean-Pierre Jusselme

« L’arnaque est bien réelle »

PC140003
Les cendres des animaux de compagnie finissent au centre d’enfouissement comme déchet de catégorie 2.

J’ai cherché sur internet plus de précision sur l’incinération des animaux de compagnie, et je suis tombée sur le témoignage de plusieurs personnes ayant confié cette tâche à leur vétérinaire, et qui l’ont vivement regretté. En effet, malgré un dépliant tout ce qu’il y a de plus attirant et vantant le respect avec lequel vos compagnons seront traités, ces personnes n’ont pas pu assister en toute transparence à cette crémation, lorsqu’ils avaient opté pour la crémation « individuelle ». Et pour cause: les vétérinaires sont déjà bien souvent en possession des corps, il leur est facile d’avoir « la matière première ». Seulement il y a tellement d’animaux que le ramassage des corps des différentes cliniques vétérinaires se fait toutes les semaines en 38 tonnes, les animaux sont déchargés au tractopelle (5 quais de débarquement pour le centre d’incinération de ma région) dans des fours d’une capacité de 500 kilos de chairs. L’arnaque est donc bien réelle, puisque votre vétérinaire vous aura fait payer une somme importante pour ce simulacre d’incinération qui est tout sauf individuelle! Les cendres que vous auriez récupérées n’étant même pas de ce fait celles de votre animal…Pour ceux qui penseraient que j’exagère, j’ai eu ces données par une personne qui y a travaillé un temps. Je ne vous demande pas de me croire, mais s’il vous plait posez des questions, renseignez vous, demandez à y assister, si tout le monde fait ces demandes, cela pourra contribuer à faire la lumière sur ces faits, en mettant ces organisations en difficulté. Pour ma part, je considère que le respect dû à son animal ne s’arrête pas à sa mort, et qu’il est de notre devoir de maître et d’ami d’y veiller jusqu’au bout.


Faire son deuil devant une usine

Dans la région de Saint-Etienne, ils sont quelques uns est à être tombé dans le panneau, du subterfuge subtil, de faire passer un centre d’enfouissement, pour « jardin des souvenirs », sorte de cimetière passage obligé vers le Paradis des animaux.

Jean-Marc est atterré. En colère. Scandalisé. Son chien Pilou, 13 ans est décédé de complications cardiaques lors d’une intervention chirurgicale sur une hernie discale. « On a été pris de cours, explique t-il. La clinique Salacroup du Chambon-Feugerolles joue son rôle de prescripteur et propose de recourir aux services du colombarium de Château-Gaillard. « On ne pouvait pas l’enterrer dans le jardinet de notre lotissement car les normes sont strictes : à 50 mètres d’un point d’eau et à 1 mètres de profondeur et  il faut aussi répandre de la chaux vive sur le corps »
Jacqueline elle s’est rendue à l’évidence. Il faut euthanasier son caniche gris Polux. Après 14 ans de compagnonnages, la nouvelle est rude, mais salvatrice. La clinique de la Rue Bergson rend son verdict. Ils ont la même plaquette séditieuse. Faute d’argents, elle ne peut payer  la prestation de luxe. Jacqueline opte pour une prestation « bas de gamme », mais avec garantie d’un épandage en terre noble. Prise d’un doute, elle téléphone à Incinéris quelques jours plus tard, souhaitant se rendre sur le carré « où serait épandues les cendres du caniche ». Le gérant du lieu est évasif mais confirme un épandage. Quelques jours plus tard, prise de remords et pour vivre un deuil légitime, elle décide de « monter à Château gaillard pour mettre un plante ». Le choc est frontal. Au lieu de se recueillir dans le jardin des souvenirs, elle se trouve devant la réalité d’un centre d’enfouissement. Manipulation commerciale ? Abus de faiblesse ?

Jean-pierre Jusselme


L’œil de l’expert

Par une lettre 07 mars 2011, le docteur Gérard Vignault, président du Conseil régional de Bourgogne de l’ordre des vétérinaires, attire l’attention de Michel Baussier, président du Conseil Supérieur de l’Ordre des vétérinaires sur trois points :

dessin-animé-sherlock-holmes-avec-une-loupe-214482551 le flou des conventions et de la facturation « Le vétérinaire Legroux ne m’a pas informée qu’il était client de la CIAF et qu’il reversait de l’argent à cette compagnie d’incinération. Le vétérinaire ne m’a pas dit qu’il percevait de l’argent sur la totalité des frais de l’incinération. » explique Céline Brisset « Les conventions d’incinération ne sont pas assez précises sur les responsabilités, les droits et devoirs de chacun. » explique le président de l’Ordre régional qui regrette le système de facturation unique.   “Le système actuel consiste en un encaissement d’un prix global par le vétérinaire comprenant sa prestation et celle de la CIAF ». Le praticien précise :

« Pour l’image de la profession, je préférerais que les services rendus par le vétérinaire (formalités, signature de la convention, mise au frigo dans l’attente du camion, mise en housse), puissent être facturés par le praticien (de 30 € à 70 €, selon les vétérinaires) et que l’incinération soit facturée par la société qui gère cela. Il y aurait davantage de transparence (…).

2/L’obligation de dignité : « L’obligation de présentation du cadavre n’est pas honoré » regrette le Docteur Vignault. Comme le souligne les déconvenues vécues par Céline Brisset, le salon des adieux, des soins thanatopraxies sont une case largement ignorée par le système. Là encore, la loi comme la déontologie, sont d’un silence de plomb. Le Conseil de l’ordre en Appel soutient «qu’il n’ a pas à répondre disciplinairement des agissements imputés à un prestataire de services intervenu ultérieurement ».

3/ Le docteur Vignault regrette que « La caution vétérinaire soit mise en avant dans ses dépliants par la CIAF au mépris des règles de la concurrence. » Là, c’est le système dans sa globalité qui est critiquable. La CIAF regroupe des vétérinaires. Le soupçon de compérages n’est jamais loin. Dans la réalité, mais aussi dans les pratiques. Par omission. « Le vétérinaire Legroux m’a orienté exclusivement vers la CIAF (Incinéris – Compagnie des vétérinaires), J’ai réglé la totalité des frais pour l’incinération au vétérinaire Legroux. »explique Céline Brisset.


SOUTENEZ NOUS !

Francoise Jacquemin
Francoise Jacquemin, Présidente de Pourparlers

Vous êtes nombreux depuis 3 années  à lire les deux pages d’enquêtes consacrées à Incineris et à la filière d’incinération animale.  Les deux sujets ont rassemblés plus de 15 000 visiteurs uniques avec un taux de rebond intéressant ( des lecteurs intéressés qui lisent jusqu’au bout l’article). Le sujet passionne. Il a été repris dans les forums. Il suscite sur notre site un trafic constant avec beaucoup de questions et d’inquiétudes. Notre équipe a été contactée par une équipe d’enquêtes de la TV. Malgré des pressions de la société concernée, notre rédaction souhaite compléter ce dossier en réalisant une carte de France des incinérateurs indépendants et un annuaire des professionnels indépendants.  C’est le souhait de nombreux particuliers de recevoir des recommandation. Alors, si vous partagez notre combat pour la vérité, soutenez nous. Merci !  

Choix 1

animal1En adhérant (15€) comme particulier ( fiche d’adhésion ci-dessous) Chèques à l’ordre de : Pourparlers 17 rue Clovis Hugues 42000 Saint-Etienne

Choix 2

Si vous êtes un professionnel indépendant de l’incinération, n’hésitez pas à nous contacter sur  pourparlers.info@gmail.com

Nous pouvons pour une adhésion partenaire ( tarif associatif), vous proposer

inscription sur une carte de France de votre établissement

-la réalisation d’un annuaire dans les deux articles avec rappel des coordonnées et d’un texte court décrivant leur activité.

-Un slide dans les deux articles avec une photo, coordonnées et petit pitch.

 

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

22 thoughts on “Le chien Pilou est un déchet de catégorie 2 pour Incinéris

  1. C’est grâce à vous, cher Monsieur, que j’ai évité à mon petit chien de passer par Château-Gaillard, où quelques mois auparavant avait été « incinéré » -je devrais dire mis en bouillie- mon âne.
    J’ai alors découvert un véritable « artisan » de la crémation, à Crissey (près de Chalons/s/Saône. Là, j’ai vu de mes yeux mon petit chien entrer dans le four, la fumée sortir du toit, ensuite j’ai pu récupérer quelques os (fragiles, mais encore entiers) de son crâne, et même une dent. Et les cendres, qui ont refroidi devant moi.
    Je vous remercie de tout cœur de dénoncer ce monopole des Incinéris.
    A présent, c’est le petit chien de ma fille qui va bientôt rendre l’âme. (Oui, je crois à l’âme des animaux.
    Hélas ! Ce ne sera pas dans la même région. Connaitriez-vous un « artisan » non Incinéris dans las Pyrénées Orientales ou secteur voisin ?
    Je vous remercie d’avance de bien vouloir m’accorder de votre précieux temps.
    Cordialement.

  2. Chere madame
    Votre témoignage me fait chaud au coeur. Une de nos missions de journaliste est modestement d’enquêter. Nous ne manquerons pas de donner suite à votre demande concernant des artisans de l’incinération dans votre Région. Cordialement;

  3. je viens de faire incinérer ma chienne en collective par Incénéris dans le 59
    à la lecture et à la vue des images est ce bien réel
    Comment se déroule l’accueil des animaux une fois sur site ? Aucune description pour la collective dans leurs dépliants
    Sans trop de détails pouvez vous me confirmer ces écrits

    merci

    maintenant je doute de leur sérieux

  4. Pour information, je viens de tester l’équipe située à Etampes ( Essonne ) …..Tout était plus que parfait pour la crémation du chien Saint Bernard  » Beethoven  » ( Pub ERDF …. ) Que des compliments à faire….. Une équipe de professionnels à tous les niveaux et cela aide bien à surmonter ces moments difficiles. Bien sur je n’ai pas compter, même si le budget reste  » correct  » à mon sens, mais le Trésor Public m’a toujours pris beaucoup plus et ne m’a jamais aimé comme m’aimait mon animal…. Bon courage à tous si vous devez traverser ces moments détestables….

  5. Bjr

    J’ai eu de très, très gros pbs dans la même chaine, à Vimoutiers. Si mon véto n’était pas intervenu, je ne sais pas comment cette histoire aurait fini!
    J’invite les maitres à la plus grande vigilance! Je remercie aussi les vétos impliqués dans leur travail et qui respectent, aiment les animaux!
    J’ajoute qu’à Vimoutiers, j’ignore où est le jardin du souvenir, je ne l’ai pas vu ni de l’entrée, ni de la fenêtre de la salle d’attente..Mais cela ne prouve pas qu’il n’y en a pas, en tout cas, il n’est pas visible du quidam.
    Nous vivons dans un système où il n’y a pas de place pour les valeurs morales, alors à nous d’être attentifs, c’est bien malheureux, mais c’est comme ça.

  6. Je souhaiterai recevoir vos newletters – Vos avis m’intéressent vivement : j’ai toujours eu des animaux et ma fille en a beaucoup – Nous nous sommes toujours adressé à Incinéris – Ma fille a perdu un chien de traineau il y a un mois – Grand étonnement de sa part : le vétérinaire ne sert plus d’intermédiaire – Le tarif à considérablement augmenté : ils ont ajouté une prestation que ma fille a refusée (lavage et séchage de l’animal) et on lui a répondu que ce serait le même tarif) 270 € en individuel – Hier un de ses chats est mort (1,6 kg) et elle se demande combien elle devra payer !

  7. Bonjour,
    Aujourd’hui mon projet de creer un crématorium pour animaux dans ma région est menacé à cause d’Incineris qui travaille avec les vétos de ma région. Comment faire pour dévoiler la vérité sur Incineris ou « cette usine à cadavre qui fume nuit et jour » et font fermer tt les centre indépendants?

  8. Bonjour M. Jusselme,
    Je vous remercie de cette enquête! Je cherche maintenant un lieu digne où je pourrait en tout confiance faire incinérer mon petit chat (pas encore mort mais hélas très très malade). Sur internet j’ai trouve le crématorium de Guyancourt qui « à l’air » sérieux. Pourriez vous peut être me dire quelque chose sur cet endroit? Je ne voudrais pas avoir encore de remords supplémentaires de faire mal les choses avec mon chat que j’aime de tout mon cœur.
    Je vous remercie d’avance de votre réponse.
    Nancy.

  9. Nous sommes dans le Var, nous nous allons à Cuers au centre d’incinération AVAC, et nous y restons pour l’incinération de nos animaux, depuis dix ans, c’est très bien et ils sont sérieux.
    Nous n’avons pas compris pourquoi notre vétérinaire avait changé pour INCINERIS, + cher, et très très loin à Gardanne, dans ls Bouches du rhône on ne peut plus y aller vu que nous sommes varois pour assister aux cérémonies, les tarifs ne sont plus sur les plaquettes, pas normal non plus , en fonction du prix de l’urne, bientôt plus cher que pour les humains bref passons notre chemin, vu ce qui en est dit, mieux vaut éviter, je n’ai pas confiance, nos dernières cendres de là bas n’avaient pas la même apparence que les autres cendres de nos chats…C’était que de la poudre, comme un fond raclé de cheminée et puis c’est long, l’attente, beaucoup trop long.

  10. j ai utilise les services d incerinis a vimoutiers personnel tres attentif a notre grand chagrin nous avons accompagne notre gamin cheri et croyez moi je n aurais pas accepte que la ceremonie en prive ne se deroule pas comme prevu le systeme video a bien fonctionne l employe a meme eu un geste amical envers gamin donc prenez en compte aussi les bons avis alors pour une inceneration d humain il peut aussi y avoir des doutes

  11. Bonjour, y a t’il un service pour chevaux proche de la Bretagne car aux vus de tout ce que je viens de lire je commence à m’inquiéter, j’ai un cheval très mal et depuis quelques jours la question se pose pour une crémation individuelle, mais digne et pas du n’importe quoi comme je viens de lire c’et urgent si je pouvais avoir une réponse rapide. Merci

  12. mimi le centre de Vimoutiers nous a recu le jour que nous avons demande et l heure nous convenait 10h 30 nous avons nous meme accompagne notre gamin cheri et je peux vous dire que si j avais eu un doute nous serions repartis avec gamin la ceremonie de gamin s est deroule avec un grand respect je peux l affirmer le personnel comprend notre chagrin notre douleur pour le tarif nous le connaissons donc 270 euros je n ai rien a dire et de toute facon pour gamin je n ai jamais dt que mon veterinaire prenait cher quand on aime on fait le maximum .. bien sure je suis attriste si certains ont fait des mauvaises expériences et qui sont impardonnables cependant il y a aussi des gens bien c est le cas a Vimoutiers si besoin je peux vous donner mon tel Catherine boucher

  13. Bonjour,
    Pour information, nous avons donc demander à notre vétérinaire de prendre contact avec le centre Horsia, il nous a malheureusement pas été possible d’accompagner notre animal (double poney) il n’y avait pas d’incinération individuelle possible à priori et donc cela c’est fait collectivement. Nous avons donc reçu un coffret de cendres symboliques ce matin, ce qui était le souhait de mes enfants. J’ai récupéré avant son départ des crins que je compte faire bruler pour compléter les cendres et avoir réellement des cendres personnelles dans ce coffret. C’est peut être pas compréhensible pour certaines personnes, mais si cela peut aider à faire notre deuil à tous c’était la meilleure
    solution à mon sens. Je vous répond donc à cette douloureuse expérience.
    Merci à vous

  14. Bonjour Nancy
    j’y ai fait incinérer mon chat en 2012 et j’en ai ai été satisfaite. je pouvais assister à la crémation donc je pense pas de tricheries. je n’ai pas voulu et suis restée dans « le salon » car trop émotive.
    je dois faire de même maintenant avec un autre chaton. Bien sûr la clinique vétérianire m’a proposé…incinéris (j’ai refusé alors que je n’avais encore rien lu sur ce type de pratiques, dieu soit loué mon instinct !!) et préfère faire 140 kilomètre pour y assister cette fois à Montpellier (dans les PO (Perpignan) il n’y a rien !!)
    Donc oui, Crémadog à Guyancourt, c’était bien. Bon courage…

  15. Bonjour, je suis effarée de ce que j’ai pu lire sur Incinéris alors que je je suis dans l’attente de l’incinération de ma Vénus adorée (petite york de moins de 5 kilos). Elle est décédée dans la nuit du 1er au 2 mai 2017. J’ai cherché « incinération » sur le net, je suis tombée sur INCINERIS. J’ai emmené son corps chez mon véto qui m’a dit qu’il travaillait avec Incinéris à Josselin (56). L’assistante a eu l’air mal à l’aise quand j’ai dit que je voulais une crémation individuelle, elle avait coché d’office « collectif » sur la convention et m’a dit « dans ce cas vous devez les appeler vous-même pour convenir d’un rendez-vous ». Aucun tarif, nulle part écrit. Elle m’a donné oralement le tarif de 270 euros. J’ai réclamé au centre un rendez-vous pour un samedi, il m’a été proposé le 20 mai 2017 seulement et au téléphone le monsieur m’a assuré que le corps de ma chérie pouvait être conservé sans problème. J’ai reçu une confirmation de rendez-vous, toujours sans aucun devis (n’est-ce pas obligatoire ?). J’ai réclamé par retour de mail que l’on me confirme le tarif de 270 € car je n’avais aucun devis ni document contractuel. Il m’a confirmé le prix par retour. C’est énorme, je vois bien que notre peine est une bonne pompe à fric. Je me demande à quoi sert la convention signée chez le véto puisqu’elle ne fait apparaître aucun tarif et qu’on se débrouille tout seul avec le crématorium. Mon tendre me dit que c’est parce qu’ils touchent une commission, c’est bien possible. J’espère maintenant que je verrai le corps, préparé comme promis et dignement conservé de ma douce petite et que rien ne coincera. J’avoue que tous ces témoignages absolument horribles m’angoissent. Mon tendre me dit que pour lutter contre cela il faudrait ouvrir un centre nous-même. Quels sont les procédures à suivre pour pouvoir ouvrir un crématorium animalier indépendant ? En tous cas si cela se passe mal, mon véto aura de mes nouvelles…Je lui ai confié depuis dix ans la santé de 6 compagnons de vie (certains nous ont quittés, d’autres sont encore avec nous). Chantal.

  16. Bonjour, je fais suite à mon intervention du 13 mai pour vous faire part de mon expérience avec le centre Incinéris de Josselin, dans le Morbihan. Tout a été parfait. Nous avons été très bien reçus et avons été conduits dans une petite pièce où reposait notre petite, dans un mignon petit cercueil en carton. Notre petite puce avait l’air de dormir. Nous sommes restés avec elle une demi-heure. Puis nous l’avons confiée à l’employé pour la crémation. Nous avons pu assister par caméra interposée à la fermeture du cercueil et à son introduction dans le four. Le jeune homme qui était là s’est montré très respectueux non seulement vis-à-vis de notre peine mais aussi vis-à-vis de notre petite compagnonne. Il lui a fait une petite caresse avant de la glisser dans le four. Nous avons ensuite discuté un moment avec lui et sommes allés faire un tour le temps de la crémation, enfin nous sommes revenus pour récupérer l’urne avec ses cendres. Je lui ai fait part de mes inquiétudes compte tenu des témoignages lus sur certains forums, notamment concernant le centre de Marseille. Il m’a dit, sans entrer dans les détails, qu’à Marseille il y avait eu un cas où c’est le vétérinaire qui avait mal fait les choses (j’ai supposé qu’il s’agissait d’une mauvaise conservation du corps). En tous cas ici chez nous dans le Morbihan, je dirais que vous pouvez confier votre aimé à Incinéris sans problème. Les locaux sont très propres, du café est proposé pour patienter, un livre d’or porte les hommages des familles à nombre de copains à 4 pattes. Maintenant je suppose que nul n’est à l’abri d’un incident débouchant sur une expérience dramatique. Chantal.

Laisser un commentaire