Une pédagogie de ruches

Alors que l’Éducation Nationale met en œuvre la réforme du collège, la jeune start-up française Alveus apporte avec succès une réponse au manque de motivation des collégiens et lycéens. Le pari : miser sur l’apprentissage collaboratif pour favoriser la réussite scolaire des élèves.

Un constat de départ partagé par tous : la réussite scolaire des Français est  loin d’être satisfaisante Parmi les pays développés, la France est « celui dont les élèves en difficulté sont les plus  nombreux  ». Le système scolaire français compterait ainsi « 20 % à 30 % d’élèves dont les résultats sont insuffisants et 15 % à 20 % en grande difficulté scolaire ». L’édition 2012 de l’étude internationale PISA confirme ces mauvais résultats en mettant l’accent sur le niveau des élèves de 15 ans en mathématiques : les statisticiens de l’OCDE situent la France à la 25 ème place sur 65 participants – à la 18 sur les 34 pays membres de l’OCDE. Le manque de motivation et l’ennui sont de véritables freins à l’apprentissage. 71% des élèves s’ennuieraient au collège et la moitié d’entre eux se bornerait à la prise des notes dictées par leurs enseignants . Un constat partagé par l’Éducation Nationale dont la Ministre, Najat Vallaud-Belkacem, estime que « le collège aggrave la difficulté scolaire, […] est souvent peu motivant pour les élèves et anxiogène pour les parents ».

Les Ruches : travail collaboratif et tutorat

En cette rentrée marquée par la réforme du collège, destinée notamment à intégrer davantage d’interactivité dans le secondaire, Alveus ouvre sa deuxième Ruche et accueillera cette année 140 jeunes âgés de 12 à 18 ans, le soir et le week-end. Les fondateurs d’Alveus s’inspirent de ce qui fonctionne en entreprise, mais aussi dans un nombre croissant d’écoles outre-Atlantique. Afin de stimuler les échanges et la créativité, il est essentiel d’aménager un espace de travail confortable. A l’instar de Google créant pour ses salariés « les bureaux les plus heureux et les plus productifs du monde », les Ruches offrent aux jeunes un espace de travail calme, moderne, lumineux, et par là, un environnement propice au travail collaboratif.
Alveus reprend en effet à son compte le succès du collaborative learning pour stimuler la motivation des collégiens et lycéens et favoriser leur apprentissage.   Un exemple marquant d’apprentissage collaboratif concerne The College Preparatory School, basé à Oakland en Californie et classé en 2010 par le magazine Forbes comme étant parmi les 20 meilleures écoles préparatoires du pays. Leur secret ? Favoriser la coopération entre élèves. Une pratique consiste notamment à regrouper les élèves par groupe de 4 pour réaliser les devoirs surveillés de mathématiques. Chaque élève a un problème différent et pour être noté, c’est une des 4 copies du groupe qui est choisie au hasard.

L’apprentissage collaboratif : une solution inspirée des  start-up pour doper la réussite scolaire

La coopération implique l’élève dans son travail et renforce sa compréhension et son apprentissage. Dans les Ruches d’Alveus, les élèves sont accompagnés au minimum 2 heures par semaine par de jeunes tuteurs étudiant dans de grandes écoles parisiennes (MINES ParisTech, AgroParisTech, Science Po Paris, etc.) et formés à la pédagogie Alveus.  Répartis par groupe de 4, les élèves sont encouragés à devenir plus autonome dans leur travail et à s’entraider lorsque c’est nécessaire. L’objectif est de  leur transmettre des méthodes et des outils afin qu’ils trouvent par eux-mêmes des solutions aux problèmes qui leur sont posés. Les tuteurs dispensent leurs conseils, et leur posture se veut plus proche de celle du « grand-frère » que celle du professeur.
Les activités de la Ruche ne s’arrêtent pas là. Tout au long de l’année sont proposés aux élèves des rencontres avec de jeunes professionnels, des témoignages sur les métiers de demain, des ateliers de méthodologie…Le bilan de l’année 2014/15 a été très  positif, avec 100% de satisfaction de la part des élèves membres des Ruches et de leurs parents, et surtout 85% de mention au bac ! Cet engouement incite les fondateurs à  lancer de nouvelles Ruches : dès septembre prochain, ils ouvriront encore deux nouvelles Ruches à Paris et espèrent en compter 25 d’ici 5 ans dans la France entière

Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
    Article By :
    Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire