Boualem, Jean-Pierre, Michkah et les autres

L’équipe de POURPARLERS a pris ses quartiers à la CONCA (rue Marengo, à côté du cinéma l’Alambra. Saint-Etienne. Loire) durant la Fête du Livre 2015. L’occasion de rencontrer des auteurs….qui nous parlent de leur Humanités.

mt 2
Michel Thiollière avec Gael, patron de la CONCA rue Marengo

Michel THIOLLIERE, le feu intérieur

Michel Thiollière, né le 10 avril 1955 à Saint-Étienne, est un homme politique français. Membre du Parti radical, il est maire de Saint-Étienne de 1994 à 2008 et sénateur de la Loire de 2001 à 2010. Il a été vice-président de la Commission de régulation de l’énergie, et vice-président du conseil des régulateurs européens de l’énergie. Rencontre à la Conca.


Boualem Sensal, libre et sans concession

Boualem sansal
Boulem sensal avec Gael

« C’est l’état de guerre qui m’a poussé à écrire ce roman » nous expliquait doucement Boualem Sansal, auteur de 2084, la fin du monde, lors de cette 30e Fête du Livre, où il a reçu le grand prix de la Ville de Saint-Étienne, récompensant une œuvre douée de créativité et d’originalité. Toujours en lice pour les prix Goncourt et Fémina, l’écrivain algérien a été aussi sollicité qu’une rock star pendant ces deux journées, entre les tables rondes, interviews et les innombrables dédicaces sur son stand (et dans les allées) auxquelles il s’est prêté avec une disponibilité sans faille, toujours souriant .Pour lire la suite.


Jean-Marc Bloch, de l’autre coté du miroir

Jean-Marc Bloch, né le dans le 12e arrondissement de Paris, est contrôleur général honoraire de la Police nationale et directeur de la société «JMB consultant». Il co-présente avec Arnaud Poivre d’Arvor l’émission Non élucidé diffusée sur France 21. Titulaire d’une maîtrise (master 1) de droit public obtenue à la faculté de droit d’Assas, chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur, il est entré dans la Police nationale en 1970 comme officier de police adjoint. Reçu au concours de commissaire de police en 1975, nommé commissaire principal en 1984, commissaire divisionnaire en 1991, contrôleur général en 2000; il a terminé sa carrière comme chargé de mission au cabinet des audits de l’inspection générale de la Police nationale en 2007. Jean-Marc Bloch a effectué l’essentiel de sa carrière à la police judiciaire; il a notamment été l’adjoint du commissaire Robert Broussard à la brigade de recherche et d’intervention (BRI), puis a dirigé cette même brigade de 1989 à 1996; il a également été chef d’état major de la police judiciaire au 36, quai des Orfèvres, puis directeur de la direction régionale de la police judiciaire à Versailles (autrefois 1re brigade mobile) de 1999 à 2003. C’est à ce poste qu’il a dirigé les débuts de l’enquête diligentée à la suite de la disparition d’Estelle Mouzin2 le 9 janvier 2003 à Guermantes (77), affaire toujours non élucidée.


 Sylvie Vauclair écoute la musique des sphères

sylvie vauclairSylvie Vauclair est astrophysicienne à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie et professeur émérite à l’Université Paul Sabatier de Toulouse, où elle a enseigné pendant plus de 30 ans après avoir enseigné une dizaine d’années à l’Université Paris 7.Musicienne, Sylvie Vauclair s’intéresse aux relations entre la philosophie, l’art et la science et participe à de nombreuses manifestations transdisciplinaires. Elle participe souvent à des débats de société  Sa carrière est jalonnée d’ouvrages à destination du grand public, alliant souvent la science et la musique. De nombreuses manifestations médiatiques lui ont été consacrée

  • Habiter la terre en poète, 2013, (ISBN 9791090119284), Les Editions du Palais
  • Petite histoire de la Matière et de l’Univers, 2009, (ISBN 978-2-7465-0432-5), Le Pommier
  • Système solaire et planètes, 2009, (ISBN 9782729840846), Ellipses
  • L’Homme à la recherche de nouveaux mondes: une nouvelle révolution copernicienne?, 2009, Ed. GREP
  • Le goût de la Science, Comment je suis devenu chercheur, 2005, (ISBN 2914833377), Alvik
  • Sciences : représentation du monde et du pouvoir, 2004, (ISBN 2951724462), Ed. GREP
  • Qu’est-ce que l’Univers ?, 2001, (ISBN 2738109179), Odile Jacob
  • Penser les réseaux – l’Univers des réseaux, les réseaux de l’Univers, 2001, (ISBN 2876733234), Champ Vallon
  • La théorie de tout – La force originelle, 1999, (ISBN 2706814128), Maisonneuve et Larose
  • Science et foi, 1993, Editions du Centurion


Jean-Pierre DIONNET, à 67 ans, l’enfant du rock pète le feu

Jean-Pierre Dionnet, né le à Paris, est un producteur, scénariste, journaliste, éditeur de bande dessinée et animateur de télévision français.

Jean6pierre DIONNET

Jean-Pierre DIONNET by Pourparlers on Mixcloud

Cofondateur de Métal hurlant et des Humanoïdes associés en 1974, il a découvert ou introduit en France de nombreux auteurs et joué « un rôle décisif dans la bande dessinée contemporaine1 ». Grand amateur de rock, il a cocréé en 1980 Les Enfants du rock tandis qu’en cinéphile averti, il a présenté Cinéma de quartier sur Canal+ de 1989 à 2007. Dans les années 1990, il a contribué à la popularisation du cinéma asiatique via sa société de production Des Films.

Les Rendez-vous du Futur – Jean-Pierre Dionnet par Rendezvousdufutur


Jean Pierre Kotchian médite en se rasant

Les Montagnes rouges_J-P KotchianJean Pierre KOTCHIAN est né à SAINT ETIENNE le 20 septembre 1955 Très vite il se passionne pour les arts et dès l’âge de huit ans il observe les couleurs et les formes que la nature peut lui offrir.
Au cours d’une visite à Paris en compagnie de ses parents, il s’arrête devant les fresques du panthéon dont une plus particulièrement  » le martyr de st Denis » par Léon BONNAT, c’est une véritable révélation
. le martyr de st Denis » par Léon BONNAT Sa passion pour la peinture, l’imaginaire, le fait petit à petit glisser dans une autre ouverture d’esprit à travers le monde de l’astronomie. C’est un domaine qui, pour lui, permet de rêver. Il sort d’un conformisme régulant les pensées d’un contexte de vie qui lui est imposé. Né d’un milieu modeste dans une ville ouvrière, son destin devait être tracé.
Etudes de mécanique, l’usine, il ne pouvait s’épanouir. Alors il engrangeait des idées, inventait des échappatoires. Pendant des années, il navigue au gré d’une société qu’il repousse.
Il rentre dans l’administration policière en 1977. Il se retrouve affecté à LYON. C’est une chance pour lui. La capitale des Gaules foisonne d’intérêt. Il commence par les visites de musées, de galeries de peinture. Le dessin commence à envahir ses moments de libre. Pas beaucoup de révélation, mais un plaisir de comprendre les formes et couleurs qu’il a si souvent observées.
Il devient père en 1979. Laurence est elle-même attirée par les milieux artistiques. Musique, théâtre.
1983, retour à SAINT ETIENNE. 1987 il loue un appartement rue LIOGIER. En plein divorce il essaie de se reconstruire. Il décide de concrétiser son intérêt pour la peinture et le rêve. Il commence à peindre. Son premier tableau le château  lui vaut quelques critiques constructives de la part de ses amis. Alors encouragé, il poursuit son évolution. Il croise le chemin de Gérard VOULOUZAN lui-même peintre. Ce dernier l’aide à emménager dans son nouvel appartement. Et observant les lieux, VOULOUZAN découvre les peintures de Jean Pierre. Il lui organise une première exposition au musée de la Mine à VILLARS. Dès lors, Jean pierre se met au travail. Il enchaine expositions sur expositions. Sa production s’affine petit à petit et son centre d’intérêt pour le surréalisme est de plus en plus fort.
Il côtoie dans ses journées, DALI, MAGRITTE, TANGUY et bien d’autres peintres encore.
C’est le début d’une longue histoire… d’autodidacte.


Michkha ASSAYAS, et la fiole éventée du Rock.

Mickha assayas est le fils du scénariste et écrivain Raymond Assayas (dit Jacques Rémy) et de la styliste Catherine de Károlyi, et le frère du réalisateur Olivier Assayas. Ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, il a collaboré dès le début des années 80 à Rock & Folk où il défendit ardemment certains groupes post-punk comme Joy Division en 1981 et New Order en 1983. Assayas travailla aussi pour Libération. Il fut également éditorialiste dans la première mouture du magazine Les Inrockuptibles et a écrit pour VSD, 7 à Paris, Actuel, Le Monde de la musique. Il a été le maître d’œuvre du Dictionnaire du rock (3 volumes, 2.650 pages) paru en 2000 aux éditions Robert Laffont, et a été un temps chroniqueur dans l’émission de Bernard Lenoir sur France Inter. Ami de longue date du chanteur Bono de U2, il finit par le convaincre d’écrire un livre d’entretiens paru en 2005. De septembre 2008 à juin 2012, il a animé une émission hebdomadaire le dimanche à 22 h sur l’histoire du rock, Subjectif 21, sur France Musique.

Tout au long de sa carrière, Assayas a aussi été un détracteur de plusieurs groupes comme Siouxsie and the Banshees, critiquant en 1982 les riffs « fangeux » de leur compositeur John McGeoch. Le travail de John McGeoch au sein de cette formation post-punk, a par la suite été cité en référence par certains musiciens loués par le journaliste, dont Johnny Marr des Smiths et Johnny Greenwood de Radiohead

Michka Assayas by Pourparlers on Mixcloud


Fabrice LHOMME et Gérard DAVET ont trouvé la clef des secrets bancaires

Fabrice Lhomme et Gérard Davet  sont grands reporters et chargés du secteur de l’investigation au journal Le Monde.


Fabrice Lhomme : « HSBC a incité les clients à… par franceinter

180 milliards d’euros, enfouis dans une clef USB. Huit personnes, dont un juge, un espion, un agent du fisc, décidées à briser l’omerta financière. Deux enquêteurs du Monde à l’affût d’un scoop mondial : 106 000 comptes cachés chez HSBC, en Suisse, la plus grande fraude fiscale jamais révélée. Et, bien sûr, une source providentielle. Voici, enfin, les dessous de l’affaire SwissLeaks. Les auteurs produisent des documents inédits, issus de cette petite clef USB rouge dont ils ne se séparent jamais. Elle est loin d’avoir livré tous ses secrets. Oui, l’affaire n’en est qu’à ses débuts.

Fabrice Lhomme by Pourparlers on Mixcloud

Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
    Article By :
    Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire