Mélies a mis en bouteille saint amour

A l’occasion de la diffusion de « Saint Amour » 7eme long métrage du duo Benoît Delépine et Gustave Kervern , (Mammuth, Le Grand Soir), opus dédié à la route des vins, enivré par une Musique de Sébastien Tellier mercredi 9 mars au cinéma Le Méliès de Jean Jaurès a lieu un évènement particulier dont le concept est simple : une soirée, un vin, un film.

Mars est sans doute le pire mois de l’année. On se croit tiré d’affaire. Le froid et l’hiver sont derrière nous. Fourbe, il nous donne cette impression que les beaux jours approchent. Or il n’est pas rare qu’un flocon inopiné rappelle cette désillusion. Entre mi saison, nuits de pluies et neige douteuse, il existe une solution pour réchauffer les cœurs.

 Marie Bouteille co-anime également des soirées dégustations à l’Atelier Rouge Garance de Nourredine Hamache, rue Louis-Braille à Saint-Etienne
Marie Bouteille co-anime également des soirées dégustations à l’Atelier Rouge Garance de Nourredine Hamache, rue Louis-Braille à Saint-Etienne

Le Melies, reprenant une formule usitée, avait invité Marie Bouteille  pour une formule découverte du Beaujolais, ses cépages et ses grands crus. La salle était pleine à craquer pour cette leçon d’oenologie. Marie Bouteille, nous a appris à évaluer la qualité d’un vin. L’exercice étant de faire appel à nos sens et de respecter l’art de la dégustation. Le public a pu découvrir l’étendue du beaujolais dans la région rhônalpine. Une soirée aux allures festives et conviviales où l’assemblée a savouré un verre de Saint Amour du Château de Joudes. Aucune amertume, un concept plutôt fruité que nous a proposé le cinéma décidément attaché à certaines valeurs patrimoniales. Il ne pouvait pas être plus cohérent que de visionner un film dont le monstrueux duo Depardieu-Poelvoorde joue une famille d’agriculteurs sensiblement attirer par les vertus de la viticulture.

« C’est la sixième fois que j’interviens au Méliès de Jean Jaures »

Reprenant une formule qu’ils avaient expérimentés en 2011 autour des vins européens, les soirées « 1 vin, 1 film » permettant de découvrir des domaines viticoles de divers pays européens. Diplômée d’une Licence professionnelle de Commerce des vins de l’ Institut Universitaire de Technologie Université Dijon Bourgogne, Chalon Sur Saone) et d’un BTS Viticulture-Oenologie, BTS Viticulture-Oenologie (Lycée Viticole De Macon-Davaye) Marie Bouteille co-anime également des soirées dégustations à l’Atelier Rouge Garance de Nourredine Hamache, rue Louis-Braille à Saint-Etienne et à la section oenologie de la MJC de Saint Symphorien sur Ozon.

Afficher l'image d'origine« J’ai toujours été passionnée par le vin. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de réaliser mes études dans ce domaine. Après un BAC Scientifique Spécialité Physique-Chimie (mention AB), j’ai donc opté pour un BTS en Viticulture-Oenologie au Lycée Viticole de Mâcon-Davayé, que j’ai obtenu en 2004. Entre temps, j’ai également obtenu un diplôme anglais spécialisé dans le vin, le Wine and Spirit Education Trust, Advanced Level, Grade A with distinction. Je me suis ensuite dirigée vers une spécialisation en commerce, avec une Licence professionnelle de commercialisation et distribution des vins que j’ai passée en 2005 à l’IUT de Chalon sur Saône (mention AB). Mon BTS m’a permis de me rendre compte des produits de traitement utilisés, c’est pourquoi j’ai choisi de me consacrer uniquement aux vins issus de l’agriculture biologique. Je travaille avec de petits vignerons dont je connais bien les vins puisque j’ai même travaillé chez certains d’entre eux et participé à l’élaboration des produits. J’aime aussi pratiquer les langues étrangères : l’anglais que je parle couramment, l’allemand et l’espagnol. »

 

 

Photo du profil de Maxime Lafforgue
Maxime Lafforgue originaire de Bordeaux. Après des études de communication, il suit une formation de journaliste à l’Université Jean monnet. Il est stagiaire à Pourparlers
  • Photo du profil de Maxime Lafforgue
    Article By :
    Maxime Lafforgue originaire de Bordeaux. Après des études de communication, il suit une formation de journaliste à l'Université Jean monnet. Il est stagiaire à Pourparlers

Laisser un commentaire