Menu

Aimé Césaire irait-t-il au Zénith de Saint-Etienne ?

2 avril 2016 - Local et régional, Saint-Etienne
Aimé Césaire irait-t-il au Zénith de Saint-Etienne ?

Le 8 janvier, Maurice Vincent procédait au baptême de l’esplanade du Zénith ( Saint- Etienne Loire). Le nom ?  « Aimé Césaire ».  En marge de l’image d’Epinal son neveu Gilles Roussi raconte son inventaire sur la mémoire. Pourparlers publie le discours mémoriel de Maurice Vincent à Aimé Césaire.

Comment avez vous vécu le choix de l’esplanade du Zenith, temple d’une culture « packagée » pour être baptisée Aimé Césaire ?

Gilles roussi Aimé Césaire irait t il au Zénith de Saint Etienne ?

Garer ma voiture sur le parking du Zenith pour aller me cultiver un peu et me dire je me gare sur l’esplanade Césaire , j’avoue que ça me fait un peu plaisir. La république se doit à ses enfants  : Césaire en fait partie. Que Césaire aujourd’hui soit un aéroport, une place une rue , n’illustre pas son parcours solitaire du temps de son vivant, et le devoir de culture. J’ai le souvenir d’un directeur d’une école d’art qui se vantait de connaître les acteurs du surréalisme. Le directeur de St Etienne (Bonaval) lui glissait à ce moment : tu es à côté du neveu de Césaire fait gaffe à ce que tu dis…Ce dernier répondit ..Césaire c’est qui ? Aimé Césaire, homme de gauche, poète, homme engagé se voit honorer dans beaucoup de villes de la Métropole alors que la Martinique reste l’enfant malade de la République. Hommage du vice à la vertu ? OUI ! En résumé c’est bien ça : de la vraie doctrine chrétienne une place par ci une rue par là…  : emballez c’est pesé pas la peine de se pencher sur le vrai problème  : celui de considérer l’héritage d’une terre exploité au bon vieux temps des colonies.

Un jour j’étais en Bretagne et je postais une lettre avec un timbre à l’honneur de Césaire, je pensais à De Gaulle : le timbre à mon effigie: vous aimeriez qu’on vous lèche le cul et qu’en suite on vous mette un poing dans la gueule!
Vous avez accepté de témoigner parmi d’autres sur l’inventaire de l’héritage d’Aimé Césaire. Quels engagements retenez-vous pour faire fructifier aujourd’hui son héritage morale, poétique et spirituel ?
Celui d’un homme politique unique en son genre , l’opposé de tous ceux que l’on « peut, doit » admirer voire élire ! Le choix qui nous est proposé est de mettre en scène un politique médiatique ; généralement un peu falot,démago et couvert de médailles le sens républicain quoi!  Bref, le genre de mec qui aujourd’hui fait que le politique aux yeux de la majorité demeure dans cette idée : « tous pourris ». Césaire était l’opposé de ça , c’est un peu pour cette raison qu’il a été l’un de ceux qui ont eu un « long mandat parlementaire » et de répondre alors qu’il donnait sa démission: qui avez vous prévu comme dauphin, ais-je l’air d’un monarque? peu d’hommes politiques peuvent en dire autant.

esplanade césaire 2 300x154 Aimé Césaire irait t il au Zénith de Saint Etienne ?

Le métissage comme Edouard Glissant semble le suggérer dans l’ensemble de son oeuvre? L’anticolonialisme ?

Bien sûr l’anticolonialisme c’est évident , à noter également l’ignorance , voire l’absence de référence de Frantz Fanon : son oeuvre est majeure dans ce domaine …Pas beaucoup de rue à son nom, pas de place non plus …Mais bon c’est la rançon du combat : le combat désespéré et inégal de l’égalité face aux désirs insatiables de cette société . Oui encore une fois le colonialisme est sans doute l’abrutissement des colonisés.
Pour Edouard  le métissage serait une solution mais au final , pour ma part, il aboutit à la « dilution » je reprendrai une maxime que j’avais inscrite à une exposition sur un catalogue d’exposition réalisée au ministère des Dom Tom « être original c’est revendiquer ses origines! ».

Je suis pour ma part un « métisse » mais issu d’une mère juive et athée et d’un nègre ce qui ne m’a pas empêché d’être avant tout munis d’un caractère rebelle à l’égard du compromis et de l’allégeance vis à vis d’un pouvoir sourd aux demandes de libertés, d’égalités et de fraternité. En fait je revendique , de part mon nom, « roussi » ce sobriquet remis à mes ancêtres en mille huit cent quarante huit: roussi comme le brûlé  j’avoue avoir une certaine fierté d’avoir connu mon arrière grand mère qui était née esclave . Césaire aimait à dire souvent ce proverbe africain : si tu ne sais où aller ….regarde d’où tu viens! On ne se refait pas!

Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, “Radio Libertés”, et une régie mulitmédia “CPC 3.00”, l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode “rebelle”. A suivre…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Pourparlers : Welcome !

Authorize

Mot de passe oublié

Inscription

X
%d blogueurs aiment cette page :