« Saint-Etienne a une vraie richesse musicale » Juliette de « Sound of Sainté »

Juliette Trincard, étudiante en Master à l’IRAM a créé « Sound Of Sainté » webzine d’actualité musicale. A pourparlers, on like.

Afficher l'image d'origine« Cavalerie » (Blues) est une des découvertes de Juliette, un peu militante pour partager ses découvertes sur la richesse musicale stéphanoise et « les lieux qui font vivre la richesse de la scène locale. Saint-Etienne a plus de 220 groupes actifs ». Le projet de « Sound of Sainté » lui est venu à la suite de stages à Radio Campus Clermont et comme chargée de Prod à Saint-Etienne avec Etienne Delesse de Carotte Prod.  « Installée à Saint-Étienne pour mes études depuis deux ans (IRAM) et passionnée de musique, j’ai pu découvrir des groupes de différents horizons originaires de cette ville : de Dub Incorporation à Barrio Populo en passant par Dizzy Stick » précise Juliette. En une année, l’étudiante en Master 2 Info com numérique -dans la même promotion qu’ Antoine Dumas , un autre passionné de musiques qui a fait un bout de chemin avec Pourparlers-  a rencontré labels, producteurs. Juliette a écumé les salles, les concerts, mais aussi rencontré les labels et les entrepreneurs de la scène. Levée de rideau le 15 janvier avec Carotte Prod, beau coffre-fort de la scène locale. Sound of Sainté c’est aujourd’hui une trentaine d’ articles et un agenda concert basé sur une sélection des groupes qui font de la musique indépendante. « Donc pas de Maitre Gims ». Le thème Gateway est simple mais ergonomique.  Elle a eu aussi les honneurs d’un apéro du Club de la presse et des mises en ondes de Moan Besson, fondateur de l’excellentissime Radio Campus Saint-Etienne. Dommage si cette belle aventure se finissait avec les examens en juin….

Juliette a eu les honneurs du Club de la presse avec Pat Françon.

Extrait de Sound of Sainté

Rencontre avec Gaël Bonnefond

logoyht

Rencontre avec Gaël Bonnefond, un des fondateurs et dirigeant d’Yes High Tech une société stéphanoise spécialisée dans l’ingénierie du spectacle.

Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Gaël Bonnefond, j’ai 43 ans. Après des études à l’école de management de Grenoble, je suis revenu dans ma ville de naissance pour développer un projet en rapport avec ma passion pour la musique. Avec des amis (artistes ou techniciens du spectacle), j’ai créé Yes High Tech en juin 2000 et dirige cette structure depuis lors. Je suis également l’un des fondateurs et membre du conseil d’administration de la Ligérienne de Musiques Actuelles (Limace) qui gère le Fil depuis sa création.

Peux-tu nous présenter Yes High Tech ?

Yes High Tech est une SCOP (société coopérative détenue majoritairement par ses salariés) spécialisée dans l’ingénierie du spectacle avec trois pôles d’activité : le pôle technique (sonorisation, éclairage, régie, vidéo, 3D), le pôle administratif qui propose à des porteurs de projets intervenant dans le domaine du spectacle vivant un éventail de services afin de leur apporter notre expertise et de leur permettre de se focaliser sur leur activité créative et enfin le label de production musical « Yes Music » centré aujourd’hui sur les musiques urbaines (hip hop, reggae/ragga/dub, électro).

Yes High Tech, c’est une équipe motivée composée d’une petite dizaine de personnes, ce sont plus d’une centaine d’intermittents salariés chaque année, des dizaines de projets accompagnés, un espace de travail où se côtoient cadreurs, monteurs, techniciens lumière, techniciens son, V-jays, metteurs en scène, comédiens, musiciens, scénographes, graphistes, concepteurs de réalité virtuelle…

Depuis 2005, Yes High Tech, c’est un lieu, un espace de 750m² qui fait lui-même partie d’une friche de 1600m² « Les murs du son » entièrement dédiée à la musique (locaux de répétition, studio d’enregistrement Ohmnibus, locaux de travail du groupe Dub Inc).

Le large espace dont nous disposons à Yes High Tech, nous a permis d’accueillir dans nos locaux des petites structures avec lesquelles nous collaborons (Les Dimanches Matins, Face B, WAB, La Nina Records) un peu sur le principe des pépinières d’entreprises mais également de nous doter récemment d’un studio de répétition, d’une régie vidéo et d’un studio de prise de vue.

Comment et pourquoi cette structure est-elle née ?

Yes High Tech est née de la rencontre entre 3 personnes (F.Degrange, H.Recorbet et moi-même). Nous partagions une passion pour la musique, une volonté de créer et développer une structure, tout en présentant des compétences complémentaires. Après quelques mois consacrés à l’élaboration du projet, nous avons lancé Yes High Tech en juin 2000.

Lire la suite

 

Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
    Article By :
    Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire