Bruno le Maire a un secret

Bruno le Maire, en meeting à Saint-Etienne, a un secret. Sa jeunesse punk a eu des séquelles.

Bruno le Maire
Bruno le Maire

Bruno Le Maire en meeting à Saint-Etienne a montré qu’il était en retard de plusieurs révolutions : celle de 68, celle de 1945 et celle de 1789.  Celle de la globalisation, celle du numérique et celle de l’Etat start-up.  Les yeux rivés sur  le rétroviseur, drôle comme un surveillant d’internat dans une école catholique, cet hippie choc, avec une jeunesse très punk est en révolte contre sa propre caste. Bruno le Maire s’est montré grave pour décliner sa contre-révolution.  Ce « Bélier ascendant Lion » fonce et rugit !  L’énarque Bruno le Maire veut supprimer l’ENA, et le collège unique.  Bruno le Maire veut briser le monopole de représentation syndicale. Notre » De Gaulle », en chemise blanche,  va procéder par ordonnances pour « aller vite » , mais durant 10 ans, car « il faudra 10 ans pour changer le pays ». Bruno le Maire va « fusionner lycées professionnels, CFA et Greta  pour en faire des «écoles des métiers», dont la gestion sera entièrement confiée aux régions avec la participation des entreprises. » Mais quel est donc son secret ? Bruno Le Maire dit de très grosses conneries : « On apprend dans les manuels scolaires que Marie de Médicis a envoyé un SMS à Louis XIII ».  A ce niveau là, c’est vrai on peut le dire : No future for BLM !

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire