L’Ecole lyonnaise LDLC pour former les patrons du numérique

Xavier Niel a « 42 » sur les métiers du code. Laurent de la Clergerie, entrepreneur lyonnais,  a l’Ecole LDLC école privée hors contrat sur les métiers de patrons du numérique.

visu_campus_03
Laurent de la Clergerie a été classé quinzième personnalité lyonnaise la plus influente par le magazine Lyon People.

La 2ème promotion rentre ce 13 septembre 2016 à  L’École LDLC.  Composée de 27 étudiants, la nouvelle promotion de L’École LDLC abordera les fondamentaux de l’économie numérique. L’École LDLC (Société par actions simplifiée au capital de 500.001 euros) a été créée par Laurent de la Clergerie comme un Etablissement d’enseignement supérieur technique privé hors contrat.

Lyon, un terreau fertile

Trois salles d’enseignement ; murs inscriptibles, Data Room, ordinateurs fixes ultra-performants, salle Crash & Design, Patio
Trois salles d’enseignement ; murs inscriptibles, Data Room, ordinateurs fixes ultra-performants, salle Crash & Design, Patio

L’École LDLC se situe à Lyon (Vaise). Laurent de la Clergerie est un chef d’entreprise lyonnais de 44 ans, fondateur de LDLC.com, groupe qui pèse 500 millions d’euros pour 700 salariés. Avec son école, il entend former les futurs cadres du numérique français, ceux qui sauront accompagner les entreprises dans leur transition numérique. D’une durée de 3 ans, le cursus s’articule autour de quatre piliers : Technologie & Usages, Acteurs & Vecteurs de Communication, Vie de l’Entreprise et Perspectives & Réalités. Une trentaine d’intervenants et professeurs issus du monde professionnel ou universitaire partagent leurs connaissances sur ces piliers. Les étudiants participeront également tout au long de leur cursus à de nombreux projets, rencontres et évènements concrets liés à l’économie du numérique et son écosystème. Fief du numérique, la métropole du Grand Lyon compte plus de 42 000 emplois en lien avec le numérique en 2016 !

Bâtiment l’@dresse
51ter rue de Saint-Cyr
69009 Lyon

contact@lecole-ldlc.com
04 27 46 60 60

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…

  • Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…

Laisser un commentaire