56% de la population estime qu’on parle trop des questions relatives à l’Islam

Alors que les questions relatives à la laïcité et à la place de l’Islam en France occupent une place croissante dans le débat des Primaires de la droite et du centre, l’Ifop publie les résultats d’une enquête commandée par le collectif « Vivre Ensemble » visant à connaître le point de vue des Français sur la place accordée à ces sujets dans le  débat public et plus précisément par les différents candidats à l’élection présidentielle : ces derniers en parlent-ils trop ou pas assez ? Y a-t-il des personnalités qui exploitent trop ces sujets aux yeux des Français ? La place de l’Islam va-t-elle déterminer leur vote à l’élection présidentielle ?

56% de la population estime qu’on parle trop des questions relatives à l’Islam

gauloisRéalisée par l’Ifop du 7 au 12 octobre 2016 auprès d’un échantillon national représentatif de 2 000 Français âgés de 18 ans et plus, cette enquête s’avère riche en enseignements à la veille du premier débat entre les candidats des Primaires de la droite et du centre

La majorité des Français (56%) estime qu’actuellement dans le débat public, les personnalités politiques parlent « trop »  des questions relatives à l’Islam en France A l’inverse, à peine plus d’un quart des personnes interrogées (27%) trouvent que les acteurs politiques ne « parlent pas assez » de ces sujets. Enfin, 17% d’entre elles estiment qu’on en parle « comme il faut ». La perception de la place de l’Islam dans le débat public  X 2 – Plus d’un Français sur deux trouvent que les personnalités politiques ont trop parlé des polémiques sur les « Gaulois » (70%), le « burkini » (69%) ou « Marianne » (51%)

Stop à la polémique BURKINI

A propos des dernières polémiques sur le sujet, les Français sont ainsi une majorité à considérer que les personnalités politiques ont « trop » parlé :

–          Des propos de Nicolas Sarkozy selon lesquels « dès que l’on devient français, nos ancêtres sont les Gaulois » (70%)

–          Du débat sur les arrêtés municipaux interdisant le burkini sur certaines plages en France (69%)

–          Des propos d’Eric Zemmour dans son dernier livre dans lequel il affirme «qu’en donnant des prénoms musulmans  refusent de s’approprier l’histoire de France » (59%)

–          Des propos de Manuel Valls selon lesquels Marianne est « le symbole de la République ! Elle a le sein nu ! Elle n’est pas voilée, parce qu’elle est libre ! » (51%)

Leurs avis est en revanche moins tranché à propos :

–          De la proposition de Nicolas Sarkozy d’interdire le port du voile dans l’espace public (48% estiment qu’on en a trop parlé, 39% « pas assez », 13% comme il faut)

–          De la diffusion sur M6 d’un reportage de Bernard de la Villardière sur l’Islam en France  (45% estiment qu’on en a trop parlé, 41% « pas assez », 14% comme il faut).

[author] [author_image timthumb=’on’]http://www.pourparlers.eu/wp-content/uploads/2016/10/Collectif_logo.jpg[/author_image] [author_info]Vivre Ensemble est un collectif composé de personnes de toutes les confessions qui partagent le souhait d’une meilleure compréhension de la société française et la volonté d’utiliser les meilleurs moyens de favoriser l’harmonie dans les règles de la République Française. Rassemblant des acteurs de la société civile estimant qu’une fracture entre Français musulmans et non musulmans serait très négative pour notre pays, son objectif est notamment de collecter des données sur la place et l’utilisation d’une religion comme l’Islam dans le débat public. Ce collectif a pour porte-parole est Mohamed Skander.[/author_info] [/author]

La place accordée par les acteurs politiques aux dernières polémiques autour de l’Islam

Marine Le Pen (66%) et Nicolas Sarkozy (65%) arrivent en tête des candidats exploitant le plus les questions relatives à l’Islam Aux yeux des deux tiers des Français, Marine Le Pen (66%) et Nicolas Sarkozy (65%) parlent « trop » de ces sujets. Le Premier ministre Manuel Valls (51%) occupe la troisième place du podium, loin devant François Hollande (36%), François Fillon (31%), Jean-Luc Mélenchon (30%) et Cécile Duflot (28%). Alain Juppé arrive bon dernier avec à peine plus d’un Français sur quatre (27%)  qui trouvent que le maire de Bordeaux parle « trop » de ces sujets.

L’étude a été réalisée pour l’Ifop pour le collectif « Vivre Ensemble » par questionnaire auto-administré en ligne auprès d’un échantillon de 2 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

 

collectif_logo

Enregistrer

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire