Quel avenir pour les MJC de la Loire ?

A la suite du placement en redressement judiciaire de la Fédération MJC de Rhône-Alpes, tous les directeurs de MJC de la Loire ont été licenciés en ce début du mois d’octobre. Quel avenir pour les MJc de la Loire ?

MJC Villeurbanne ()

Depuis son placement par le TGI de Lyon en redressement judiciaire en mai, la fédération des MJC Rhône-Alpes, créée en mai 2000 suite à la fusion-absorption de la FRAL (Fédération Régionale de l’Académie de Lyon), la FRAG (Fédération Régionale de l’Académie de Grenoble) et l’UNIREG (Union des Régions), se savait en sursis. Cette semaine, un plan de sauvegarde de l’emploi va entraîner le licenciement de 46 salariés sur les 85 que compte la fédération. Cela concerne les postes de directeurs et de salariés de MJC, d’encadrants et de coordinateurs. Les MJC de Lyon ne sont pas concernées, mais selon nos sources tous les directeurs de MJC de la Loire sont d’ores et déjà mis au placard. La baisse des dotations de l’État aux collectivités territoriales et des subventions à la fédération les a placé dans une situation compliquée. L’avenir de chaque structure va être étudié au cas par cas. Les éventuels repreneurs ont jusqu’au 21 octobre pour se manifester. Une nouvelle audience aura lieu début novembre pour sceller le sort de la fédération.

 

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…

  • Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…

Laisser un commentaire