En direct du Dix vin : la grande corneille décharnée

Au XVII éme siècle de notre ère, sévissait dans ce qui allait devenir le XVIème arrondissement de Paris, un fabuliste du nom de Grande Corneille Décharnée. Cet homme de noble lignage méprisait, nonobstant, noblesse et clergé. Cette corneille alias Henri Merle sévit à Saint-Etienne. Rigolons avec lui.

Henri Merle, poète, auteur de romans policiers ( Chikago Riffer ), président du cercle des arts et des lettres et auteur de chansons ( mise en musique par son ami et complice Claude Graziano ), il est aussi co-fondateur du Dix Vins Blog.

 

Lumière bien avant l’heure, il défiait la caste politique et celle selon lui des  » trop nantis « , au travers de ses pamphlets qui lui valurent souvent bastonnades et embastillages. Mais le valeureux fabuliste, envers et contre tout, continuait de dénoncer les affreux travers de sa société.

Après plusieurs rappels à l’ordre, parfois fort douloureux, il décida de s’exiler, la peine au coeur, loin de ce pays dont il ne supportait plus les magouilles et autres vilenies.

C’est au cours de son exil ( en Suisse, allez savoir pourquoi ) qu’il fit la connaissance de La Colombe, un savant français, comme lui exilé, qui devint son plus fidèle ami.

La Colombe, lui aussi, déçu par ce siècle autoritaire et sans humanité, fabriquait depuis plusieurs années un carrosse à voyager dans le futur, persuadé que l’avenir ne pouvait qu’être meilleur.

C’est ainsi qu’un soir de novembre 168…, encouragés par les nombreuses boissons hygiéniques ingurgitées, nos deux compères se décidèrent enfin à sauter le pas et montèrent dans le carrosse à voyager dans le futur.

Saouls comme des Turcs et forts comme des Polonais, ils s’attaquèrent au choix combien cornélien de leur destination…à venir.

Finalement La Colombe choisit Saint-Etienne en guise de lieu ( en souvenir d’une nonne rencontrée à Auxerre quelque dix ans plus tôt ) et Grande Corneille Décharnée choisit le 27 novembre 2011, date du quadricentenaire de sa naissance.

DESTROY NOUNOURS

Cette semaine, Grande Corneille Décharnée, nous met en garde contre ces nounours qui tournent mal et virent mauvais nounours et ce dès la crèche, alors soyons vigilants car partout les destroy Nounours sévissent ( pour de rire ou peut-être pour de vrai ) !

Et c’est ainsi que débarquèrent dans le salon du Dix Vins Blog ( lieu hautement culturel ) nos deux amis. Aidée par La Pipelette, jeune femme sympathique qui s’occupait des lieux, ils apprirent rapidement tout sur ce nouveau siècle…et bien évidement furent horrifiés de voir que rien n’avait changé, pire que tout avait empiré. Les riches encore plus riches et les pauvres toujours aussi pauvres quoique syndiqués.

L’état comprimait, la loi trichait et l’impôt saignait le malheureux, enfin bref la routine depuis trois siècles et des poussières…

Devant tant de misère et de roublardise, Grande Corneille Décharnée, aidée de La Colombe et de La Pipelette qui mit gracieusement le Dix Vins Blog, au service de sa plume, reprit du service et pensées et pamphlets du fabuliste inondèrent le Web, fabuleux média de ce nouveau siècle, pour arriver jusqu’à vous fidèles lecteurs.

Elsapopin, alias la Pipelette.

Enregistrer

Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
    Article By :
    Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire