Le robot Da Vinci a les bistouris en main

Depuis septembre 2016, le Robot chirurgical Da Vinci  est opérationnel à la Clinique Mutualiste Chirurgicale.

C’est le 5 septembre 2016 qu’un premier patient bénéficiait d’une intervention chirurgicale avec le robot Da Vinci. Aux commandes, un chirurgien urologue réalisait l’ablation complète de la prostate chez un patient souffrant d’un cancer. Depuis, 20 nouveaux patients ont été opérés avec l’aide du robot chirurgical en urologie.

15 000opérations en 2015

Le robot da Vinci a été utilisé pour la première fois dans le monde, dans le cadre d’une prostatectomie réalisée en 2000 en Allemagne. En France, 92 systèmes da Vinci sont actuellement opérationnels, plus de 880 chirurgiens ont effectué à ce jour des procédures mini-invasives à l’aide du robot da Vinci, avec lequel plus de 15.000 procédures ont été réalisées en 2015. Le robot da Vinci ne se substitue aucunement au chirurgien, mais il lui permet d’aborder un plus grand nombre d’interventions de façon mini-invasive, tout en offrant une qualité de soins aux patients et un confort post-opératoire reconnu. A ce jour, officiellement plus de 10.000 de ces études cliniques ont été publiées dans le monde sur la chirurgie robotique mini-invasive.

Robot chir 1eres interventions

Le système da Vinci Si HD® est une plate-forme chirurgicale robotisée et sophistiquée. Piloté à distance par le chirurgien il permet de pratiquer des incisions et des sutures, beaucoup plus précises et de ce fait mois traumatisantes.

Le robot chirurgical, avec ses quatre bras articlés à 360° et sa caméra 3D, permet une chirurgie mini-invasive, qui présente de nombreux avantages : moins de complications postopératoires, une récupération plus rapide, des cicatrices plus petites, des douleurs diminuées. De grands bénéfices pour les patients, mais également pour les conditions de travail des chirurgiens, puisque cette chirurgie de pointe permet des gestes ergonomiques, plus techniques, ouvrant la voie à de nombreuses innovations.

Cette chirurgie mini-invasive a permis dans tous les cas une récupération post-opératoire plus rapide pour les patients. Elle présente de nombreux autres avantages par rapport à la chirurgie conventionnelle : moins de complications postopératoires, des cicatrices plus petites, des douleurs diminuées.

Ces premières interventions ont fait l’objet d’une préparation minutieuse : les 2 chirurgiens qui ont débuté l’activité robotique se sont formés durant 2 mois, sur simulateur et dans un centre de formation spécialisé. L’ensemble de l’équipe du bloc opératoire a également bénéficié d’une formation. L’urologie est la première spécialité à utiliser ce robot. Les chirurgiens digestifs terminent actuellement leur formation et leurs patients pourront en bénéficier dans les prochaines semaines, pour des traitements chirurgicaux du cancer du colon.

Une première implantation dans la Loire

En juin dernier, la Mutualité française Loire – Haute Loire SSAM a fait l’acquisition, grâce au soutien de ses mutuelles et notamment d’EOVI MCD Mutuelle, du robot chirurgical Da Vinci pour la Clinique Mutualiste Chirurgicale.

Les patients bénéficient de cet équipement de haute technologie sans majoration tarifaire, ni dépassement d’honoraires.

Enregistrer

Enregistrer

Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Photo du profil de Jean-Pierre Jusselme
    Article By :
    Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire