Le Soleil de Cozten dans la Nuit des Lumières lyonnaises

A l’occasion de la FÊTE DES LUMIÈRES DE LYON 2016 l’installation « SOLEIL » sur la Colline de Fourvière de CozTen propose une vision céleste de la Colline de Fourvière.

Depuis près d’une semaine, une trentaine de personnes s’active pour monter un échafaudage de 30 mètres de haut sur près de 40 mètres de large au pied du Conservatoire. Ce sera l’élément phare de cette scénographie environnementale qui proposera une vision « céleste » de la Colline de Fourvière. Après une évocation historique poétique en 2006 et l’ascension d’une lune géante en 2010, c’est la troisième fois que CozTen investit ce site emblématique de la Fête des Lumières.

Un soleil gigantesque apparaît au sommet de la colline ; les bâtiments se teintent de ses rayons, tandis que de grands oiseaux blancs   (Cie Airvag : installation plastique « Envol ») passent d’un arbre à l’autre dans le Jardin du Rosaire. Des faisceaux émanent du chevet de la Basilique et en font un petit soleil qui semble répondre à celui de la colline. Peu à peu les lumières du couchant envahissent le site ; le soleil semble descendre derrière la colline, et la Basilique tel un temple de lumière irradie au-dessus des nuées. Elément phare de ce « ciel » de Fourvière,  un écran semi circulaire de 36 mètres d’ouverture sur 18 mètres de hautsera composé de 1,2 km de pixels leds et d’une toile géante recevant des projections à partir de 4 vidéos projecteurs (Layher/L’Y.D. RESTE : réalisation Structure Soleil) sera successivement soleil resplendissant et couchant, pleine lune, voie lactée… De lui dépendront les atmosphères colorées développées sur tout le site (Fa Musique : production, réalisation technique).

soleil_de_coztenAvec la nuit, le soleil fait place à une voie lactée scintillante, des étoiles se mettent à briller au pied de la Basilique ; les monuments se parent de bleu nuit. Puis arrive le rêve : la lune est pleine, elle grossit, diminue… ; les bâtiments se déconstruisent, revêtent des couleurs chatoyantes ; des faisceaux viennent caresser la cime des arbres ; les oiseaux apparaissent, disparaissent dans les frondaisons…Disséminés dans le jardin du rosaire, 7 oiseaux gonflables géants (10m d’envergure) prendront place dans la végétation. En s’illuminant indépendamment ils donneront l’impression de voler d’arbre en arbre. Avec l’évocation de la nuit, des flashs lumineux, similaires à ceux de la Tour Eiffel, installeront des étoiles scintillantes dans l’obscurité du jardin.Ainsi, durant environ 3 minutes répétées en boucle, le ciel envahira la colline, la ligne d’horizon sera comme rabaissée, et la Basilique semblera flotter au-dessus d’un ciel changeant.En bord de Saône des projecteurs feront évoluer le chevet de Saint Jean et le Palais de justice au rythme des évocations de l’écran géant. Leurs éléments constitutifs seront traités indépendamment, permettant ainsi des visions inhabituelles (construction, déconstruction, vides, pleins, verticales…). Le chevet de la Basilique sera mis en lumière avec la même technique (Alabama : réalisation vidéo). Il accueillera également 12 projecteurs à faisceaux et un ensemble de pixels leds (qui viendront habiller partiellement l’échafaudage actuellement présent pour la restauration du lieu).

Sénèque parlait de la Colline de Fourvière comme de « la hauteur que le soleil levant regarde toujours en face ». Dans le cadre de cette Fête des Lumières 2016, CozTen souhaite à la fois s’inspirer de cette citation et changer le visage de la colline avec sa mise en lumière scénographique « SOLEIL », qui révélera les espaces naturels et les principaux monuments dans l’atmosphère poétique du passage des heures de la journée.

A PROPOS DE COZTEN

Auteur-réalisateur-scénographe d’événements depuis plus de 20 ans, CozTen appréhende les sites architecturaux et les espaces publics comme des entités vivantes, avec un corps mais aussi une âme.

Réveilleur de sites, il transforme les lieux au travers de spectacles et d’installations monumentales qui emmènent le public au milieu d’espaces changeants qui exaltent les dimensions esthétiques, culturelles et symboliques du site.

Ces dernières années il a notamment développé des projets inspirés par l’environnement, dont les plus notables sont :En novembre 2016, dans le cadre de la COP22 de Marrakech, une installation-spectacle participative basée sur l’environnement où le but était, pour les participants, de pédaler pour actionner un film sur une sphère centrale de 7m de diamètre afin de « sauver la planète » En 2014, la mise en lumière et en images du Vieux Port de Saint-Raphaël ; En 2012, la réalisation d’une fleur rétro éclairée et automatisée de près de 9m de haut dans l’Hôtel de Région Rhônes-Alpes (Fête des Lumières) ; En 2010, la réalisation pour la Fête des Lumières de Lyon d’une lune (18 mètres de diamètre) en mouvement entre le sol et 100m de haut En 2008, une installation de scénographie lumière durant 2 mois sur la grande arche de la Défense  à Paris.

Résultat d’images pour coztenAutres réalisations importantes :

  • La colline de Fourvière pour la Fête des Lumières de Lyon 2006 ;
  • L’abbaye de Bellever de Cerdanya (ES) ;
  • Le château de Brienza (IT – spectacle pérenne) ;
  • L’église St Catherine à Eindhoven (NL) dans le cadre de Glow 2013 ;
  • L’abbaye de Moissac, la cathédrale de Tours, les illuminations de fin d’année de Toulouse…

Enregistrer

Enregistrer

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Article By :
    Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire