Lactalis : Le saigneur et les paysans

C’est donc bien la loi du silence qui règne chez Emmanuel Besnier, et gare à celui qui osera la rompre ! Suite à l’émission d’Envoyé spécial sur France 2, Lactalis annonce en effet la suspension des contrats des éleveurs qui ont osé témoigner.

Le géant laitier fait régner la terreur et coupe des têtes pour l’exemple, les producteurs n’ayant plus qu’à dire « Merci M. Besnier de bien vouloir ramasser notre lait ». Quel avenir pour la défense des producteurs dans ce contexte-là ? Il serait temps d’entendre enfin nos demandes pour des organisations de producteurs qui défendent et protègent réellement les paysans !
Lactalis, rappelons-le, est bien ce « fleuron » de l’agro-alimentaire français qui ne paye pas ses éleveurs à hauteur de leur coût de production, et qui n’imagine même pas les rémunérer pour leur travail ! C’est pour cette raison que plusieurs Confédération paysanne départementales ont porté plainte contre le géant laitier pour extorsion.

Il est inutile d’en appeler au bon sens d’un homme qui considère qu’on traite ses travailleuses et travailleurs par la menace et une rémunération réduite à un minimum de survie. Les relents moyenâgeux de cette attitude sont inacceptables et c’est à la Justice et au gouvernement de mettre fin aux agissements de la 13e fortune de France.

Enregistrer

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…
  • Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Laisser un commentaire