Rhino Jazz (s) rend hommage au caméléon Bowie

Le Rhino Jazz (s)se met à l’heure de David Bowie, disparu en 2017, non pour un banal hommage, mais pour revisiter le personnage et ses univers musicaux.

« Lors des 2 prochaines éditions du festival, nous consacrerons une partie de la programmation à ce musicien créateur- visionnaire, celui d’un artiste aux multiples visages, une source d’inspiration forte pour une aventure musicale inédite et  immanquable , explique Ludovic Chazallon, directeur de la programmation du Rhino.

Entrer dans l’univers de Bowie

« Disparu l’an dernier, David Bowie restera comme l’une des plus grandes icônes musicales de notre époque, l’artiste caméléon et protéiforme laissant une œuvre magistrale où, derrière la pop et le rock, s’immiscait souvent en filigrane une proximité avec le jazz que le David Jones des débuts jouait au saxophone » explique Michel Clavel, rédacteur associé au Rhino.
 « Pour moi l’univers de Bowie c’est celui d’un artiste et pas simplement d’un musicien ou d’un chanteur,  explique Daniel Yvinec, directeur musical des trois créations. C’est quelqu’un qui s’intéressait autant à l’art contemporain qu’à l’écriture. Dans la démarche de Bowie il y a une pensée conceptuelle hyper forte et en même temps ce qu’il y a de génial c’est son succès phénoménal auprès du public, avec des concepts extrêmement pointus. »

Un défi

Le Festival a lancé à trois formations le défi de revisiter les thèmes majeurs de son vaste répertoire dans une fresque sonore tout à fait inédite. Impérial Quartet, Possible(s) Quartet, et The Band from David Bowie’s Blackstar se partageront donc en exclusivité trois créations mondiales sous la direction artistique avisée de Daniel Yvinec. La venue de Donny McCaslin (sax) avec The Band from David Bowie’s Blackstar constitue un événement exceptionnel puisqu’il s’agit des derniers musiciens ayant collaboré avec David Bowie pour l’album  » Blackstar ».

Une exclusivité mondiale

Le 21 octobre, c’est un concert unique avec les 4 derniers musiciens ayant collaboré avec David Bowie. Un « DB’s Blackstar Band » donc où, aux côtés de Donny McCaslin , on retrouve Mark Guiliana (Brad Mehldau, Avishai Cohen, Dhaffer Youssef…) qui tient prestement les baguettes, soutenant la rythmique avec son compère Tim Lefebvre à la basse. Décrit comme un véritable linguiste de la musique, ce redoutable bassman qui avait déjà joué avec Bowie a successivement sévi chez Costello, Sting, Jamie Cullum, Toto, Uri Caine et Patti Austin. Excusez du peu ! Enfin au piano, celui que le producteur Toni Visconti a d’emblée vu comme «une aubaine » pour apporter une sensibilité jazzy aux voix de Bowie, Jason Lindner (Avishai Cohen, Omer Avital…), l’enfant de Brooklyn qui a depuis longtemps une grande complicité avec Donny McCaslin et Mark Guiliana . Ses vibrations quasi hypnotiques apportent à ce « Blackstar » la touche qui nous emmène très loin. Bon voyage, sous l’œil de Bowie quelque part dans les étoiles.

DAVID BOWIE’S PROJECT « WE COULD BE HEROES » OPUS 3 : THE BAND FROM DAVID BOWIE’S BLACKSTAR (USA)
Daniel Yvinec : direction musicale
Donny McCaslin : saxophone
Mark Guiliana : batterie
Tim Lefebvre : basse
Jason Lindner : piano

Le Fil Samedi 21 octobre 21 H Tarif : 25-32€

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…

  • Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…

Laisser un commentaire