Ecoles des Mines, Paris Créteil, INSERM : penser la santé numérique

Lundi 23 avril, l’École des Mines de Saint-Etienne a signé une convention pour officialiser son intégration dans la Chaire de Recherche Avenir Santé Numérique. Cette Chaire, lancée le 30 janvier 2018, vise à donner les moyens aux travaux de recherche sur la e-santé de passer du projet à la réalité : conception de nouveaux produits, évaluation de performance et d’organisation de soins.

Investir dans l'e-santé

Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir, Maurice Ronat, président du groupe Eovi Mcd mutuelle, Rémi Bouvier, directeur général Eovi Mcd santé et service, et Pascal Ray, directeur de Mines Saint-Étienne.

La Chaire est financée par le Fonds Avenir Santé Numérique. Elle est portée par l’Université de Paris-Est Créteil et des chercheurs affiliés à l’INSERM. Elle répond à une volonté de la Fondation de l’Avenir d’être pluridisciplinaire et pluri-institutionnelle. La Fondation de l’Avenir, créée en 1987 par la Mutualité,  a en effet pour mission de soutenir la recherche médicale et l’innovation des pratiques de soins et d’accompagnement. La Chaire Avenir Santé Numérique, lancée le 30 janvier 2018, vise donc à donner les moyens aux travaux de recherche sur la e-santé de passer du projet à la réalité : conception de nouveaux produits, évaluation de performance d’organisation de soins, etc…La Chaire Avenir Santé Numérique vise à penser la santé numérique dans sa globalité et de manière scientifique. Elle a pour objectif d’évaluer l’intégration de la santé numérique comme outil mais également comme objet de recherche. Dans cette logique,  Mines Saint-Etienne bénéficiera d’une dotation triennale de 150.000€. Le programme de recherche de Mines Saint-Etienne portera plus spécifiquement sur des aspects ingénierie et santé : modélisation de flux et filières de soins intégrant des nouvelles technologies en santé, évaluation de performances des filières de soins intégrant le numérique en santé, données de santé et prédiction. Cette convention permettra l’embauche au CIS d’un post-doctorant sur ces thématiques d’évaluation des dispositifs : efficacité et qualité des technologies telles que la téléconsultation, les connexions de suivi et de prévention de santé…

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…

  • Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...