Saint-Étienne 2018/2019 : Vibrez Opéra !

La saison  2018-2019 de l’Opéra de Saint-Etienne sera selon Eric Blanc de la Naulte, directeur général, « vibratoire ». A l’affiche, quatre créations maison, six concerts symphoniques, une programmation musicale variée avec des récitals de piano, de grands ballets et une vingtaine de spectacles destinés au jeune public.

Après les deux requiem (Fauré et Durufflé) qui ouvrent la saison, moment fort sous la baguette du chef David Reiland, s’en suivra Hérodiade de Massenet (conçue à Saint-Étienne et présentée le mois dernier à Marseille), mise en scène par Jean-Louis Pichon, dirigée par Jean-Yves Ossonce. Le rôle-titre sera tenu par Emanuela Pascu, avec Salomé (Élodie Hache), Jean (Florian Laconi), Hérode (Christian Helmer), Phanuel (Nicolas Cavallier) et Vitellius (Jean-Marie Delpas). On retrouvera Florian Laconi dans le rôle de Jean, qui a eu une standing-ovation à Marseille, et Élodie Hache dans celui de Salomé, deux chanteurs que l’on a déjà entendu à Saint-Étienne. Cette soprano sera aussi à l’affiche d’une autre création maison, Cosi Fan Tutte , de Mozart.

Quatre productions maisons

Cosi fan tutte de Mozart par Christophe Gayral sera la deuxième production « Made in Saint-Étienne ». Le sextuor vocal, encore et toujours joliment franco-italien (Élodie HacheMarion Lebègue (Fiordiligi & Dorabella), Marc ScoffoniMarco Ciaponi (Guglielmo & Ferrando), Laurent AlvaroPauline Courtin (Don Alfonso & Despina)) étant dirigés par José Luis Domínguez Mondragón.

Deux événements suivront, à commencer par Dante de Benjamin Godard (1849-1895,qui était surnommé le Liszt ou le Schumann à la française) qui sera mis en scène à Saint-Étienne par Jean-Romain Vesperini (déjà habitué aux figures infernales pour avoir monté le Faust de Gounod à Paris en 2015). Le rôle-titre, incarné par Paul Gaugler, sera dirigé par Mihhail Gerts.  Quatrième et ultime création maison, une Cendrillon -en coproduction avec le Palazetto Bru Zane- qui n’est ni celle de Massenet, ni celle de Rossini, mais un opéra comique français du compositeur né à Malte Nicolas Isouard (1773-1818). Cendrillon (Anaïs Constans) et son Prince (Manuel Nuñez Camelino) seront dirigés par Julien Chauvin et mis en scène par Marc Paquien. Créé à l’Opéra du Rhin, une nouvelle production du Barbier de Séville devrait enflammer les fans de Rossini sous la baguette d’un jeune chef italien, Michele Spotti. Enfin, Carmen , de Bizet, viendra, en juin 2019, clore cette saison lyrique avec une production du Theatrer St. Gallen, de Suisse, et de l’Auditorio de Tenerife (Espagne). Isabelle Druet interprétera le rôle-titre.

 

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…

Jean-Pierre Jusselme

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
X