« Avec SRDEII, passer de la logique du guichet à la logique du projet » MC Rey

Mme Marie-Camille Rey, vice présidente du Conseil régional Rhône-Alpes/Auvergne en charge de la jeunesse, du sport et de la vie associative, a organisé des visites d’entreprises ligériennes bénéficiaires des aides régionales apportées dans le cadre de schéma régional de développement économique d’innovation et d’internationalisation (SRDEII).


Accompagnée de Nicole Peycelon, 1ère vice-présidente de la commission Formation continue et apprentissage, MC Rey, benjamine (29 ans) du Conseil régional Rhône-Alpes/Auvergne, a organisé, mercredi 25 avril 2018, une journée de terrain pour rencontrer des entreprises ligériennes bénéficiaires des aides permises par le Conseil régional Rhône-Alpes/Auvergne dans le cadre  du SRDEII. Le SRDEII n’est pas une souche bactériologique dangereuse. C’est le schéma régional de développement économique d’innovation et d’internationalisation. Adopté en décembre 2016, ce schéma couvre 2017/2021.  Chef de file, en matière de développement économique, la Région a vu sa responsabilité en ce domaine renforcée par la loi NOTRe qui leur confie le soin  d’élaborer un schéma régional en matière de développement économique, d’innovation et d’internationalisation. « Le soutien aux entreprises, que ce soit lors de leur création, de leur développement ou lors d’une phase d’ouverture à l’international, est un enjeu dont la Région a pris la mesure avec volontarisme» explique Annabel André-Laurent, vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes déléguée aux entreprises, à l’emploi, au développement économique, au commerce, à l’artisanat et aux professions libérales. « Il s’agit de passer de la logique du guichet à la logique du projet » complète Sébastien Girerd Chargé de mission vice-présidence auprès de Marie-Camille Rey.

Les élus se sont fixé 4 axes pour conforter l’ambition régionale :

  • Donner la priorité au soutien aux entreprises en accompagnant directement 10 000 d’entre elles par an ; appuyer l’émergence d’ETI (entreprises de taille intermédiaire) grâce à des programmes ciblés ; et renouer avec une économie de proximité dynamique.
  • Créer de l’emploi grâce à des plans de formations ajustés aux besoins immédiats des entreprises, soutenir la création de 10 000 emplois dans le secteur digital d’ici 5 ans, de 10 000 emplois dans le tourisme et franchir le seuil des 50 000 apprentis.
  • Parier sur un secteur industriel modernisé, grâce à un réseau de PME puissant et dynamique en accompagnant la mutation digitale actuellement à l’œuvre ; susciter des vocations auprès des jeunes en leur proposant des options de formation attractives.
  • Créer la « Team Auvergne-Rhône-Alpes » en fusionnant les différents clusters, en décloisonnant les approches sectorielles, et en renforçant les liens entre ETI, PME, start-ups et grands groupes afin notamment de « chasser en meute sur les marchés mondiaux ».

La Région a choisi d’intégrer le tourisme et l’agriculture à ce schéma. Ce qui a permis un effet d’aubaine pour les lentilles du Puy.


Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, le bras armé de la Région

La nouvelle agence économique régionale se présente comme un outil de choix afin de donner à la grande région les moyens de son ambition. Baptisée Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, elle est avant tout « le guichet unique pour les entreprises ». Dotée d’un budget de 110 millions d’€ et d’une équipe de 200 personnes, l’agence a son siège à Lyon mais est implantée dans tous les départements, de manière à pouvoir cerner au plus près les besoins locaux. Elle est coprésidée par Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin, et se présente comme « l’outil indispensable pour accompagner toutes les entreprises et améliorer la situation de l’emploi ».

Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, « Radio Libertés », et une régie mulitmédia « CPC 3.00 », l’heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode « rebelle ». A suivre…

  • Pourparlers est son troisième enfant numérique. Après une webradio éphémère, "Radio Libertés", et une régie mulitmédia "CPC 3.00", l'heureux papa est ravi de partager la venue au monde de www.pourparlers.eu. Ce dernier venu entre sur la Toile et fait ses 1eres dents. Il passe déjà en mode "rebelle". A suivre...