BIM ! Un festival musicale qui te suit au bout du monde !

BIM ! arrive dans le trafic ! C’est un genre de festival « full web », inspiré de près ou de loin du « MaXeo Festival ». Le festival web propose une centaine d’artiste de la scène underground-émergente pour quelque 200 concerts à visionner n’importe où sur votre smartphone, tablette ou ordinateur. Un modèle avant tout au service de la musique, des artistes et du public pour toucher le maximum de personne. Un modèle mais aussi une réponse aux problèmes de l’industrie musicale tant économique, sociale que technique pour offrir une mutation du monde musical.

Read More « BIM ! Un festival musicale qui te suit au bout du monde ! »

La Stas se met au Foot !

La Société de Transport de l’agglomération stéphanoise (STAS) a mis les petits plats dans les grands pour l’Euro. C’est le branle-bas de combat à la Stas. Tout le monde s’active pour accueillir aux mieux les légions des « 80 000 supporters étrangers » qui vont déferler sur la capitale du patois Gaga.

Read More « La Stas se met au Foot ! »

Course contre la honte

Au 99 bis, cours Fauriel (Saint Etienne. Loire. 42),  150 à 200 sympathisants de la CGT et des jeunesses communistes se sont rassemblés pour demander la libération de quatre de leurs camarades, interpellés le 02 juin et mis en garde à vue.

Read More « Course contre la honte »

Whodunit : une orde de Panzer arrive sur ta platine !

 

WHODUNIT 300 BPIJe vous préviens ici on va pas parler littérature encore moins chiffons. Bah oui, le Whodunit est avant tout un type de roman policier du début 20ème mené par un enquêteur amateur. Là il s’agit de trois Pinzutus issus de formation punk-rock qui décident en 2000 de former un band appelé Whodunit. Les trois titi parigots unissent leurs forces pour jouer un rock punk qui vient des tripes, sans aucune prétention mais avec un amour dévorant pour le rock´n’roll. A travers leur son tranchant et massif ils rendent hommage au rock sous toutes ses forme : du Grunge au Blues en passant par la country. En 2004 leur essai rock n’roll devient sérieux  avec l’enregistrement de six titres en live sur un Ep nommé « Sort Copy Approved ». Le groupe plonge tête baissée dans un trip rock et prend un deuxième guitariste pour frapper encore plus fort ! Fin 2004 les Whodunit s’exportent dans le Kaiser studio chez le bandido alias Lucas Trouble ( chef d’orchestre de Second Rate et The Waterguns).

Welcome to

11201921_1114100705273012_5938293308858093159_nLes Whodunit arrivent avec un 3 eme album  « Welcome To.. » signé sur le label Havrais Closer Record. Ce nouvel opus est mené par la voix et la guitare de Didier Whodunit. Avec lui,  on retrouve une section rythmique composée de Luc (basse) et de Frantz (batterie) ainsi que Pascal (ex-Norvins) dernier arrivé dans le groupe qui assure la guitare et les choeurs. C’est un album chargé en nitroglycérine prêt à vous exploser en pleine poire, avec des lignes de grattes qui viennent du fond des entrailles pour vous secouer dans tous les sens. Whodunit est une horde de Panzer lancé à toute vitesses prête à exterminer la moindre once de vie sur son chemin !

« Affreux, Salle et Méchant »

Quarante minutes d’une galette sous haute tension, 14 titres qui claquent comme le pot d’une Indian. Un album direct et franc, un opus entre blues et punk qui est brut comme doit l’être le rock, le groupe fait le job. Ils n’ y vont pas par quatre chemins : leur énergie fracassante, acérée et incisive est très efficace. Avec Whodunit il n’y pas de chichi, ni de fioritures ou autres : les mecs jouent comme ils vivent, c’est à dire à fond les ballons !
L’album nous accueille avec un premier titre « Welcome » aiguisé et sanglant qui s’enfonce vers une tonalité plus sombre. L’album navigue entre des morceaux survitaminés, explosif, rempli de coke qui vous font sauter à pied joint sur votre parquet comme avec « So Bad »/ « Oyster Man » / « Billie, Varla et Rosie ». Et aussi des morceaux plus languissant voire presque des ballades country/bluesy avec « Hangover » et « Alligator Alley ». L’opus a une face très punk rock aussi, avec des morceaux de prédateur, qui sont destructeurs, prête à bondir à votre gorge à tout moment avec  « We don’t care » et « Bird in cage ».
henriherbert_paris_20160127_01L’album compte aussi sont petit lot de reprises avec la version incendiaire de Big Black Witchcraft Rock des Cramps et Fire of Love des Guns Club. Un album de toute façon qui est dans la lignée des Cramps, Bad Religion ou encore de The Saints.
Bref, c’est un album rock-garage qui dépote a consommer à outrance.

Ps: Rester connectés ! Whodunit bientôt en concert à Sainte le 15 Juin au Thunderbird ! Et le lendemain en concert à Marseille à La machine à coudre avec le groupe Keith Richards Overdose !

Hoboken Divison un premier album prodigieux !

Après le génie de Ian Dury et son gang Mancuniens inspiré pour le nom par les bordels parigots destine au bosch du III Reich. L’esprit de Bessie Smith et de Rl Burnside accouche d’un duo nancéen : Hoboken Division. Le groupe se forme en 2011 avec Marie Rieffly au chant avec une voix rocailleuse jazzy et Mathieu Cazanave à la gratte pour un blues sauvage et travaillé. Le duo tourne de partout en France en partageant la scène avec Sallie Ford, Archive ou encore The Inspector Cluzo.

Read More « Hoboken Divison un premier album prodigieux ! »

WESTERN MACHINE: Invitation dans le Bayou

Voilà arrivé au tour de la capitale de passer à table. WESTERN MACHINE, trois parigots, affublés de « cattleman » et de chemise « cow-boy » arrivent avec leur première album «  From Lafayette to Sin City » (Bullit records) pour réveiller le bison qui est en vous ! Un premier opus efficace et incisif, aussi puissant qu’une tornade qui dévaste tout sur son passage avec un son fuzzé à mort, fracassant, un son punk-garage à souhait. Montez dans votre « Mustang » et visiter pied au plancher les US du WESTERN MACHINE !Western Machine

Le groupe se forme en 2013 avec Seb le Bison au chant et à la guitare, Jésus la Vidange à la basse (qui n’est ni plus ni moins Marion Rikkha avec une moustache) et au chant et François Jeannin au percussion. Ils ont déjà participé à divers groupes comme Paris Combo ou le très bon groupe Rikkha avec un son punk-garage sensuel mêler à une imagerie digne de « Sweeney Todd » et des monstres issus de comics.

WESTERN MACHINE est un trio power déterminé à retourner à un rock sauvage, brut, rugueux enfin un truc qui déménage !

« Western Machine vous attrape et vous retourne comme une pute de saloon. Chaud devant ! »

WESTERN MACHINE ne chôme pas et commence avec du lourd, « Hey Western Machine ». Un titre ultra efficace, presque un hymne pour le groupe avec un gros riff hérité des « Runaways », souligné par un solo tonitruant. « Dead Man » arrive pour remettre les compteurs à zéro. Seb Le Bison défouraille sa Dual Tone Supro pour signé un morceau setzerien avec une voix rocailleuse , accompagné d’une basse lourde, prête a appuyer sur la détente. L’album se poursuit vers un blues bien crasseux, proche de Luther « Snake boy » Johnson ou à certain moment des slides guitare du grand J.B. Hutto, pour plonger notre imaginaire vers les marécages de Louisiane, tout droit sorti des méandres du Mississippi.

12321205_992722760807421_4433031943874191394_nFaite place à deux bijoux musicaux, un premier, « Mustang », un titre dédié au Dieu du rock’n’roll, à notre père à tous, LEMMY KILMISTERRRRR ( Motorhead- Hawkwind) !!!!!!

Puis arrive le vrombissant, languissant, érotisant « SIN CITY » scandé par la voix suave presque sexuel de Juliette Dragon, prête à vous soumettre à son « iris absinthe » pour un exile physique et cérébrale, au son de ses jouissements vocaux ( «Oh yeah, Take me, oh come on »)  . Mat Le rouge, lui assure derrière tel un maestro avec son saxophone, pour nous crucifier d’un solo exaltant.

Le chant partagé entre Seb et Jesus/Marion ajoute quelque degrés de sensualité en plus. 11 titres sans concession du rock brut, un garage-punk qui tient ses promesses.

« Attache toi bien, car il n’y a pas de freins, c’est un allez simple vers l’extase, jeune fille. »

Ps: «  We are Motörhead and we play rock’n’roll (rockin’fuckin’roll)». Merci Lemmy.

« Kryptonite is Alright » est totalement dépénalisé.

 N’allez pas les voir sur scène, n’achetez pas leurs disques, gardez votre fraîche pour du crack. Kro débarque dans les bacs.

Read More « « Kryptonite is Alright » est totalement dépénalisé. »

The Inspector Cluzo le rock foie gras

Un jour sur scène, un autre à la ferme. Une guitare, une batterie et un chant, faut envoyer, que les gens ne se fassent pas chier ! Laurent et Mathieu exportent tant leur album que leur foie gras fait maison à travers le monde.

Read More « The Inspector Cluzo le rock foie gras »

The Liminanas : Musique Pierrafeu

Voici l’histoire, non pas de Bonnie and Clyde, mais de deux Gaulois, dont le point de départ, est l’amour. D’abord celle d’un couple, mais surtout d’un amour viscéral du riff. Voilà arrivé le temps de la relève pour tous les frappadingues, les détraqués de la musique Pierrafeu. Read More « The Liminanas : Musique Pierrafeu »

Meludia au service de la population maltaise

La plateforme musicale Meludia sera totalement gratuite à partir du 2 mai 2016 pour les 425.000 habitants de la République de Malte, avec pour but de créer une culture musicale concrète, de démocratiser l’apprentissage musical et que chaque classe de la population puisse avoir accès à la musique. Read More « Meludia au service de la population maltaise »

Disquaire Day : Le Tiki Vinyle Store réinvente le « MANA » du vinyle

Le Disquaire Day 2016 a fait trembler la petite bourgade Lyonnaise samedi 16 avril, avec toute une flopée de rééditions et de collector en vinyle des Doors, du Jon Spencer Blues Explosion ou encore du groupe de rock-garage tricolore the Liminanas. Le Disquaire Day redonne ses lettres de noblesses aux pirates du monde musical que sont les disquaires, qui pendant trop longtemps ont été oubliés, mis de côté au profit d’enseigne nauséabonde. Pendant un week-end les opportunistes du vinyle, les acheteurs annuels les puceaux musicaux et les érudits de la galette noire se retrouvent pour célébrer la musique au son des platines vinyles et du choc des Heineken.

Read More « Disquaire Day : Le Tiki Vinyle Store réinvente le « MANA » du vinyle »

Reem Fadel révolutionnaire et journaliste

Mardi 5 avril 2016, l’équipe de Pourparlers est allé à la rencontre de quatre journalistes syriens en tournée dans toute la France, la Belgique et la Suisse dans le cadre du projet « Porter la voix des journalistes d’Alep » mené par le Collectif des Amis d’Alep. C’est au Campus René Cassin de Lyon et après une conférence terminée dans la soirée que Simon et Benjamin ont réalisé une interview de la journaliste syrienne Reem Fadel retraçant son parcours durant la révolution syrienne et sa vision actuelle de la situation.

Read More « Reem Fadel révolutionnaire et journaliste »

Jazz à Vienne: une 36ème édition explosive

Les maestros du Jazz et les mains flamboyantes du Blues se mêlent aux stars grand public pour l’ouverture de cette 36ème édition du festival Jazz à Vienne en Isère. Le festival ouvrira ses portes du 28 juin au 15 juillet pour vous offrir une programmation exceptionnelle sur le thème de la guitare avec des géants de la musique tels que Buddy Guy et ses 80 berges, Chick Corea (11/07) l’ex compère de Miles Davis ou la californienne tatoue Beth Hart (8/07).

Read More « Jazz à Vienne: une 36ème édition explosive »

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
X
%d blogueurs aiment cette page :