L’Abbé Pierre : toujours présent

Mardi 22 janvier 2019 : 12 e anniversaire du décès de l’abbé Pierre et 70e anniversaire de la création du Mouvement Emmaüs

Read More « L’Abbé Pierre : toujours présent »

Smiile, l’application mobile pour tenir toutes nos bonnes résolution 2019

Le 1er janvier donne l’illusion d’un nouveau départ, et d’une certaine manière, d’une nouvelle vie. Chaque français espère en quelques sortes qu’un nouveau « moi » voit le jour en cette nouvelle année pleine de promesses. Fort heureusement, pour nous aider dans cette quête du bonheur des applications sont là pour nous aider à les tenir. C’est le cas de Smiile, le réseau d’entraide entre voisins aux 400 000 utilisateurs, l’allié parfait pour commencer l’année 2019 sur les chapeaux de roue !

Read More « Smiile, l’application mobile pour tenir toutes nos bonnes résolution 2019 »

Noel, l’ovalie solidaire

Parce que Noël doit être une fête pour tous, et tout particulièrement pour les plus démunis, la Ligue Nationale de Rugby et l’ensemble des clubs de TOP 14 et PRO D2 s’associent à l’opération des Pères Noël verts du Secours Populaire.  Évènement devenu un rituel du rugby français depuis 2016, les Boxings Days organisés par la Ligue Nationale de Rugby représentent les valeurs chères à ce sport : la solidarité, l’engagement et le collectif Read More « Noel, l’ovalie solidaire »

La mobilisation ne faiblit pas !

Le 5 décembre 2018 on célébrait, comme tous les ans depuis 1985, la journée mondiale du bénévolat.  A cette occasion, la Fonda a rendu publique une étude approfondie sur le bénévolat en France, Read More « La mobilisation ne faiblit pas ! »

Ciel des chauves-souris le 31 août !

Les chauves-souris, ces mammifères discrets virevoltant à la tombée de la nuit, sont partout autour de nous. Pourtant, elles restent méconnues et victimes de
nombreuses idées reçues. Pour apprendre à mieux les connaître, la LPO Loire vous invite à participer localement à ce grand événement international organisé par la Société Française d’Etudes et de Protection des Mammifères (SFEPM).

Read More « Ciel des chauves-souris le 31 août ! »

No zob in job

Flirter, fantasmer ou rencontrer l’amour au travail, est-ce si répandu ? Combien de Français(es) ont déjà couché avec un(e) collègue de travail ? Quel est le nombre de Français(es) s’étant déjà adonnés à une forme d’infidélité au bureau ?

Read More « No zob in job »

Qui sont les nouveaux naturistes ?

Depuis quelques années, les adeptes du naturisme sont de plus en plus nombreux. Qui sont-ils ?

Read More « Qui sont les nouveaux naturistes ? »

Journée citoyenne : 1500 communes et 200 000 habitants mobilisés

Samedi 26 mai 2018, pour la Journée citoyenne 1500 communes de toute la France et 200 000 habitants se mobilisent en faveur du vivre ensemble

Read More « Journée citoyenne : 1500 communes et 200 000 habitants mobilisés »

PouxBuster : ils sont là pour sauver nos crânes

Poux experts, c’est une Jeune start up ligérienne qui lance Le premier réseau d’experts dédié à la détection et l’extraction totale des poux à domicile.Poux experts un concept 100% naturel qui marche !

Read More « PouxBuster : ils sont là pour sauver nos crânes »

Un plan départemental contre la fracture numérique est à l’étude

Lundi 23 avril à  la MFR de Montbrison, la Conférence des Mouvements (Pleiades, Fédération Familles Rurales, Fédération ADMR, Familles de France, Confédération Syndicale des Familles, Association Familiale Catholique, Maisons Familles Rurales, Association Familiale Protestante, Sauvegarde 42, Entraide Sociale, CDAFAL) de l’Udaf de la Loire autour de Cécile Cukierman, Sénatrice de la Loire, de M. Jean-Claude Tissot, Sénateur de la Loire et de quatre attachés parlementaires, a été un temps fort de concertation et de consultation.

Read More « Un plan départemental contre la fracture numérique est à l’étude »

« Pour grandir et s’épanouir, tout enfant peut avoir besoin de s’appuyer sur d’autres adultes que sur ses parents » Léa Nizès.

Avec R.E.S.P.I.R.E. (Réseau d’Entraide,de Solidarité et de Partage dans l’Intérêt et le Respect de l’Enfance) l’UDAF propose le parrainage de proximité.

Read More « « Pour grandir et s’épanouir, tout enfant peut avoir besoin de s’appuyer sur d’autres adultes que sur ses parents » Léa Nizès. »

Ecoles des Mines, Paris Créteil, INSERM : penser la santé numérique

Lundi 23 avril, l’École des Mines de Saint-Etienne a signé une convention pour officialiser son intégration dans la Chaire de Recherche Avenir Santé Numérique. Cette Chaire, lancée le 30 janvier 2018, vise à donner les moyens aux travaux de recherche sur la e-santé de passer du projet à la réalité : conception de nouveaux produits, évaluation de performance et d’organisation de soins.

Read More « Ecoles des Mines, Paris Créteil, INSERM : penser la santé numérique »

Les ruches citoyennes

Convaincue que chaque jeune a le potentiel de changer la société et que leurs idées ne demandent qu’à être soutenues, l’association Unis-Cité a créé « Rêve & Réalise »: 17 ruches citoyennes partout en France où TOUT jeune de 16 à 25 ans, quel que soit son niveau d’études ou parcours, peut être accompagné pour mettre en œuvre SON projet solidaire.

Read More « Les ruches citoyennes »

Marie la Talaudière

Retour sur les apparitions de la Vierge marie à la Talaudière

Read More « Marie la Talaudière »

« L’humain d’abord » par Jean-Louis DESHAIES, directeur d’EFFICIO Conseil

Jean-Louis DESHAIES, directeur d’EFFICIO Conseil publie « L’humain d’abord » un constat alarmiste sur le mal être des travailleurs du secteur sanitaire, social et médico-social.

Read More « « L’humain d’abord » par Jean-Louis DESHAIES, directeur d’EFFICIO Conseil »

Les sentinelles de l’environnement

La FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature) a mis en place une veille environnementale où chaque citoyen peut signaler une atteinte au cadre de vie, que cela soit un risque de pollution, une construction dommageable à la biodiversité ou une décharge sauvage… Read More « Les sentinelles de l’environnement »

La machine va enseigner

Imaginés par Frédéric Skinner, un psychologue américain issu du mouvement des comportementalistes, les principes théoriques d’une machine à apprendre sont remis au goût du jour aux Etats-Unis par un mouvement  l’adaptive learning (renforcement positif,  adaptation au rythme de chaque enfant, apprentissage progressif). Cette nouvelle génération de logiciels commence à être utilisée dans certaines universités américaines et font déjà débat : la machine peut-elle enseigner ? Read More « La machine va enseigner »

La pauvreté en France progresse

Le Secours Catholique-Caritas France a publié jeudi 9 novembre 2017 son rapport statistique annuel sur l’état de la pauvreté en France, avec le soutien de la Fondation Crédit Coopératif.  La délégation Loire Secours catholique l’a présenté à la presse.

Read More « La pauvreté en France progresse »

Les Français sont-ils prêts à travailler le jour de Noël ?

55% des femmes se disent prêtes à travailler le 25 décembre… Quand 64% des hommes pas du tout ! 66% des femmes et 54% des hommes le feraient pour gagner plus d’argent

Read More « Les Français sont-ils prêts à travailler le jour de Noël ? »

Les verriers de Givors en appel

Soixante ancien verriers de Givors se présenteront vendredi 15 décembre devant la Chambre sociale de la Cour d’appel de Lyon après s’être vus déboutés de leurs demandes par le Conseil des Prud’hommes de Lyon dont les membres n’ont pu se départager sur chacune des soixante demandes.

Read More « Les verriers de Givors en appel »

Les habitants des Offices Publics de l’Habitat : la réalité des chiffres

Après « Les finances des offices » et « le modèle économique », la collection « Aller + loin », lancée par la Fédération nationale des Offices Publics de l’Habitat (FOPH) en 2016, s’enrichit aujourd’hui d’un nouveau numéro sur les habitants.

Read More « Les habitants des Offices Publics de l’Habitat : la réalité des chiffres »

Journée découverte de la Sécurité sociale –

Le Village Sécu 2017 prend ses quartiers Jeudi 16 novembre 2017.

Read More « Journée découverte de la Sécurité sociale – »

Bertrand Vialatte, nouveau Directeur de l’UDAF Loire

En présence des salariés, des partenaires et des représentants des associations adhérentes de l’UDAF, le Président de l ’ UDAF (Union départementale des associations familiales) de la Loire, Marcel Leroux, a présenté le nouveau Directeur , Bertrand Vialatte.

Read More « Bertrand Vialatte, nouveau Directeur de l’UDAF Loire »

Adapei Loire fête ses 60 ans

L’association, dont l’action est dédiée aux personnes en situation de handicap, fête cette année son 60ème anniversaire.

Read More « Adapei Loire fête ses 60 ans »

Les étranges géôliers de Philippe Beau, époux de Bettina Beau

Vers 11h00, le 27 février 2012, sur un chemin de campagne dans le massif du Pilat, Bettina Beau, 41 ans, assistante de direction, vide le barillet d’un revolver 8mm sur son patron, Philippe Gletty, directeur de la société Princeps Alu à Saint-Paul en Jarez. Rencontre avec Philippe Beau, le mari de la meurtrière. Il transforme le drame qui a frappé sa famille en un ouvrage d’autofiction. Voir aussi en replay Faites entrer l’accusé et l’interview de la fille de Bettina Beau sur Doctor paper Read More « Les étranges géôliers de Philippe Beau, époux de Bettina Beau »

L’école de la vie avec Toc Toc Troc

L’association stéphanoise Toc Toc Troc ouvre l’école de la vie pour les jeunes isolés.

Read More « L’école de la vie avec Toc Toc Troc »

Qui croit encore que les démunis ont la belle vie ?

Depuis plus de 70 ans, le Secours Catholique-Caritas France est engagé auprès des plus démunis. À quelques semaines des élections, l’association prend la parole pour défendre le « vivre ensemble » et appelle à une véritable révolution fraternelle.

Read More « Qui croit encore que les démunis ont la belle vie ? »

Les territoires de vie au crible de 27 indicateurs de qualité de vie

Dans le prolongement des recommandations de la Commission Stiglitz, la qualité de vie dans les territoires a été mesurée par l’INSEE à travers une trentaine d’indicateurs, recouvrant treize dimensions (encadré) à l’échelle des 2 677  territoires de vie de France métropolitaine. Il s’agit ainsi de mettre en évidence la manière dont les territoires se différencient et d’identifier leurs atouts et leurs handicaps en matière de qualité de vie.

Read More « Les territoires de vie au crible de 27 indicateurs de qualité de vie »

Du judo au Tai ji quan et à l’acupuncture

Henri Chapavert du judo au Tai ji quan et à l’acupuncture. Itinéraire d’un enfant gâté.

Read More « Du judo au Tai ji quan et à l’acupuncture »

« Le revenu universel est une affaire de volonté politique » Jean-Marie Bonnemayre, Président du Conseil National des Associations Familiales Laïques

Tribune de soutien au revenu universel par Jean-Marie Bonnemayre, Président du Conseil National des Associations Familiales Laïques. Oui c’est possible et oui c’est souhaitable : chiffrage à l’appui.

Read More « « Le revenu universel est une affaire de volonté politique » Jean-Marie Bonnemayre, Président du Conseil National des Associations Familiales Laïques »

Thierry Beaudet, Président de la Mutualité invite Fillon et Melenchon à revoir leurs copies

Jeudi 9 février 2017, Thierry Beaudet président de la Fédération nationale de la Mutualité française était à l’invitation de Maurice Ronat, Président de Eovi Mcd mutuelle et de Pascal Haury, Président de la Mutualité française Loire – Haute Loire en visite dans la Loire.

Read More « Thierry Beaudet, Président de la Mutualité invite Fillon et Melenchon à revoir leurs copies »

Il n’y a qu’une maison courage en France et c’est à Saint-Etienne

Véronique Fayet, présidente nationale du Secours catholique, a passé deux jours dans la Loire, et a inauguré la Maison courage le 09 février. Un groupe de bénévoles a choisi de transformer cet appartement en lieu de rencontre et d’accueil pour les personnes isolées du quartier.

Read More « Il n’y a qu’une maison courage en France et c’est à Saint-Etienne »

Une Française sur dix (10%) a déjà couché avec une femme

To Bi or not to bi ? Enquête Ifop sur l’attirance sexuelle entre femmes. La multiplication des scènes de sexe entre femmes dans les films pornographiques comme dans les films traditionnels (cf. La Vie d’Adèle, Black Swan, Vicky Cristina Barcelona, Mulholland Drive, Sex Crimes, Bound…) est-elle le produit d’une « machine à fantasmes » visant surtout à émoustiller un public masculin ou le reflet d’une véritable évolution des comportements des femmes en matière d’homo ou de bisexualité ?

Read More « Une Française sur dix (10%) a déjà couché avec une femme »

La fessée en débat

L’Observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO), StopVEO-Enfance sans violences et la Fondation pour l’enfance, sont déçus de la censure par le Conseil constitutionnel, ce 26 janvier 2017,  de l’article 222 de la Loi Egalité et Citoyenneté votée le 22 décembre 2016. La censure ne s’établit pas sur le principe même d’interdire la violence éducative ordinaire mais  sur une question de forme : l’article 222 n’étant pas considéré par le C.C. comme ayant un lien direct avec les objectifs initiaux de la loi.

Read More « La fessée en débat »

L’enquête de l’UDAF sur la parentalité

L’Union Départementale des Associations Familiales de la Loire (UDAF) a mis en place un Observatoire des Familles, en collaboration avec la CNAF, l’UNAF et la CAF, car mieux connaître et comprendre les familles, c’est aussi mieux les défendre. Il publie l’enquête « Être parents d’enfant(s) âgé(s) de 6 à 12 ans »

Read More « L’enquête de l’UDAF sur la parentalité »

Sa compagne était son bourreau

Maxime Gaget est invité par l’Association d’aide aux victimes des manipulateurs pervers narcissiques (AVMPN). Il présentera son livre « Ma compagne, mon bourreau » (Michalon) mercredi 25 janvier 2017 à FORUM Saint-Etienne. avant une conférence jeudi 26 janvier  à la Bourse du Travail.

Read More « Sa compagne était son bourreau »

2000 actions pour « Coexister » en 2017

Coexister est un mouvement de jeunesse a-partisan et a-confessionel qui promeut la coexistence active en utilisant une méthode d’éducation par les pairs auprès de jeunes entre 15 et 35 ans. L’objectif de Coexister pour l’année 2017 est de passer la barre des 2000 actions au service du lien social et de la cohésion.

Read More « 2000 actions pour « Coexister » en 2017″

40 ans de Plans pour les quartiers

Depuis plus de trente ans, les grands ensembles font l’objet de mesures et de plans incessants pour faire face aux problèmes qu’ils génèrent. Avec des résultats souvent assez loin des espérances qu’ils suscitent.

Read More « 40 ans de Plans pour les quartiers »

La Ville de Montreuil ouvre cet hiver un gymnase municipal pour les personnes à la rue

Cet hiver, comme depuis plusieurs années, la ville de Montreuil, cinquième ville d’ile de France, contribue au dispositif de mesures hivernales de l’État en ouvrant de façon volontaire un gymnase municipal pour renforcer les mesures destinées à mettre à l’abri les personnes à la rue, en rupture et privées d’hébergement. Un dispositif qui dépasse la simple mise à l’abri en créant les conditions d’un véritable accompagnement.

Dans le cadre du dispositif préfectoral des « mesures hivernales » (ex-plan grand froid), la Ville de Montreuil est l’une des rares communes de Seine-Saint-Denis à organiser volontairement l’accueil des personnes sans-abris au sein d’un gymnase municipal. Cet effort de solidarité renforce durant l’hiver les capacités d’accueil coordonnées par le 115 et complète les places déjà existantes en matière d’hébergement d’urgence à Montreuil.
Pour faire face au nombre croissant de demandes de mise à l’abri reçu par le 115, Montreuil ouvrira à la mi-décembre un gymnase municipal. Il offre une capacité d’hébergement d’urgence pour 30 personnes (il s’agit d’hommes seuls, isolés, jeunes ou moins jeunes) durant un mois minimum et un mois et demi maximum.
Le gymnase accessible uniquement via une orientation par le 115, est ouvert de 18h à 11h du matin,  chaque  personne  accueillie  y  bénéficie  d’un  accès  facile  aux  sanitaires  (toilettes  et douche) et d’un lieu de repos équipé d’un lit et de couvertures ; de chaleur et de réconfort ; d’un repas du soir et d’un petit déjeuner ; d’un kit de douche.
La structure médico-sociale La Boussole tient  également  une permanence d’accompagnement psychologique et psychiatrique, enrichissant la portée du dispositif.

Lit halte soin santé
L’an passé, le gymnase municipal a été mis à disposition pendant 41 jours (785 nuitées) ce qui permet  un  réel  travail  d’évaluation  et  de  réorientation  des  personnes  hébergées.  Aucune personne n’a d’ailleurs subit de retour à la rue à la fermeture du gymnase grâce au travail de tous  les  partenaires  intervenants  qui  ont  permis  d’orienter  ces  personnes  vers  des  centres d’hébergement d’urgence, des dispositifs « lit halte soin santé » ou des centres d’hébergement et de réinsertion sociale.
L’ouverture du gymnase municipal permet d’enclencher l’accompagnement et la prise en L’ouverture du gymnase municipal permet d’enclencher l’accompagnement et la prise en charge de ces personnes dans la durée en visant une réinsertion dans la société.
Ce dispositif d’accompagnement mené avec les services du 115 et l’action des travailleurs et médiateurs sociaux des associations montreuilloises La cité Myriam et LADOMIFA, consiste à orienter ces personnes démunies vers des structures adaptées qui, au-delà de l’hébergement d’urgence, vont tout mettre en œuvre pour étudier avec elles l’ouverture de droits sociaux et leur éviter le retour à la rue. Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Montreuil mène tout au long de l’année, en étroite articulation avec le Service social de la Seine-Saint-Denis, une politique globale de solidarité envers les plus démunis. Il coordonne avec de nombreux services municipaux (sports, bâtiments, restauration collective, économat, atelier, médiation, téléphonie, tranquillité publique, etc.) ce dispositif de mise à l’abri des personnes en grande précarité en période de grand froid.

 

Le 31 décembre, les plus isolés seront de nouveau les invités d’honneur de cette grande fête, organisée comme chaque année par la Ville en partenariat avec des bénévoles et des associations.

Condition pour que toutes et tous puissent profiter d’une ambiance de fête : l’implication des bonnes volontés des bénévoles. Et ils sont tous les bienvenus pour donner un coup de pouce aux organisateurs et participer à l’accueil des invités, tenir vestiaire et bar, assurer le service en salle… Les artistes sont aussi attendus !

Le 31 décembre, les plus isolés seront de nouveau les invités d’honneur de cette grande fête, organisée comme chaque année par la Ville en partenariat avec des bénévoles et des associations.

Enregistrer

Oui aux produits moches

Grenoble Ecole de Management(GEM) publie aujourd’hui les résultats de ses recherches sur les leviers psychologiques du gaspillage alimentaire. Un des objectifs est de contribuer à la prévention de certains comportements. 1/3 de toute la nourriture produite est encore gaspillée. Dans les pays occidentaux, pour quelles raisons les consommateurs jettent-ils autant d’aliments ? Comment modifier leur comportement ?

Read More « Oui aux produits moches »

Tatou juste, 11eme édition

Les 26 et 27 novembre, l’événement réinvestira le Hall B du Parc des expositions de Saint-Etienne. « Le rendez-vous des solutions heureuses », comme le définissent ses organisateurs, veut mettre en avant ceux qui voit la vie autrement, dans le souci des autres et de l’environnement.

Tatou Juste est à la fois… un salon des initiatives locales, un salon du bio, de l’économie sociale et solidaire, de l’artisanat. C’est un rendez-vous annuel qui se dédie aux mille et une idées expérimentées par les habitants de notre territoire et d’ailleurs qui partagent et défendent une même idée : travailler autrement et mieux vivre ensemble, dans le souci du commun et de l’environnement. Retrouvez-y, sur l’espace « Finances solidaires », des bénévoles et fermier.e.s Terre de Liens de la Loire sur leur stand qui présenteront leurs projets d’installation sur leur territoire.

Pour sa onzième édition, le salon Tatou Juste espère faire au moins aussi bien que la précédente, en accueillant au minimum 8 000 visiteurs, avec un ticket d’entrée à 2 €.

« L’objectif du salon est de refléter une dynamique du territoire, le critère local est donc l’une de nos priorités, mais ce n’est pas le seul », indique Lucie Winckler, permanente de l’association. « Les exposants doivent être des producteurs qui transforment eux-mêmes leurs produits, ou bien des associations ou des structures qui ont un projet social. »  A travers les différents pôles organisés en cercle autour d’une place centrale, le salon promet aux visiteurs de pouvoir goûter une soupe de butternut,  acheter un pull en laine du Massif Central, échanger leurs euros en Liens (la monnaie locale), troquer une bande-dessinée contre un sachet de graines, apprendre à faire des craies ou ré-imaginer un quartier de la ville par un jeu vidéo. « L’objectif est de prouver par l’exemple », ajoute Lucie Winckler. « Que ce soit à travers les stands ou les temps forts thématiques, les visiteurs pourront repartir en ayant appris quelque chose, avec la possibilité de reproduire des pratiques chez eux. » Du pôle agriculture et alimentation à celui de la nature, en passant par la mode et l’artisanat, la cosmétique, l’éducation, l’habitat, le vieillissement, la mobilité, la culture ou les finances solidaires, de nombreuses solutions seront proposées à ceux pour qui le développement durable ne s’arrête pas à la protection de l’environnement.

Rendez-vous, les 26 et 27 Novembre 2016 !
Parc Expo/ Hall B – St Étienne
Ouverture des portes 10h-19h
Entrée 2€

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

LE TAI CHI RELAXATION POUR LES ENFANTS

La capacité de pouvoir agir sur soi même, se faire du bien, calmer ses angoisses, sa colère, son agitation, est une qualité essentielle, vitale, pour la santé, le bien être, aussi bien pour l’adulte que pour l’enfant. Cette capacité devrait pouvoir être appréhendée dès l’enfance car cette période est propice pour éveiller et travailler les sens, les ressentis. Aujourd’hui l’école par ces programmes et objectifs ne prépare pas bien l’enfant dans ce sens même si des actions et interventions commencent à prendre en compte ces besoins. Les enfants dans la société actuelle sont, comme les adultes, et de plus en plus tôt, soumis à un grand nombre de sollicitations, une accélération des stimulis et une pression forte en terme de réussite.

champi

 

Cette accélération des rythmes de vie, des informations et des stimulis qu’on peut relativiser Yang (mobilisations externes) dans la vision de l’énergétique chinoise épuise notre énergie Yin (ressources internes) avec toutes les conséquences qui en découlent, fatigue, difficulté à se concentrer, agitation, insomnie, stress, douleurs, etc.

Ces conséquences souvent douloureuses voire dommageables dans l’évolution de l’enfant méritent qu’on s’y attarde. Pour cela il semble intéressant d’aller au delà des simples injonctions qu’on peut adresser à l’enfant comme calme-toi, prend confiance ou essaie de te concentrer, en allant dans le comment faire et en lui proposant des techniques corporelles adaptées.
La pratique de la relaxation et du tai ji chuan, en invitant l’enfant à plus de lenteur et au regard intérieur est un excellent moyen pour recharger l’énergie Yin qui s’épuise. Cela calme les enfants, améliore leur concentration, leur attention et leur respiration et leur offre des pauses dans des journées souvent bien chargées, préservant ainsi leur équilibre et donc leur santé. Elle leur permet d’accéder à un mieux être tant dans leur corps que dans leur esprit.

Dans les séances que j’anime en école primaire sur Saint-Etienne, une première partie de la séance, en position couchée sur le dos, est consacrée à la détente et au recentrage par l’écoute et le travail de la respiration abdominale. Une deuxième partie debout consiste à exécuter des mouvements de tai chi ensemble, en groupe, avec lenteur et précision. Ces exercices permettent de développer et d’améliorer chez l’enfant sa coordination psycho-corporelle, son équilibre, son attention et sa concentration. Une dernière partie consiste en des exercices plus rapides et plus ludiques.

 

champi-2

Ce travail sur la présence à soi et à ce que l’on fait par l’écoute corporelle est pour moi la principale qualité à travailler avec les enfants. Tout d’abord parce que c’est sur ce socle que les enseignements et apprentissages vont pouvoir le mieux se développer, et, aussi parce que dans cette introspection et cette attention aux ressentis, à la respiration, l’enfant qui grandit, va apprendre à mieux se connaître et trouver en lui les ressources nécessaires à une meilleure gestion de ses émotions quand il en aura besoin.
Depuis que j’anime ces cours, je fais le constat que même s’il est difficile parfois pour des enfants d’entrer dans ce genre d’activité, très rapidement ils y prennent goût et expriment clairement ce qu’ils ressentent : « Ca me repose quand j’écoute mon ventre », « je me sens plus calme » « je sens mon coeur qui bat », « je suis moins énervé », « j’ai l’impression d’être vide, plus léger » « j’avais l’impression de rêver » etc.
Les enfants sont très réceptifs. Ils comprennent rapidement l’intérêt des exercices proposés et la possibilité d’y avoir accès autant qu’ils le souhaitent et presque de partout puisqu’ils n’ont besoin pour cela que de leur corps.
Une meilleure attention à soi, à sa respiration, c’est aller vers plus de compréhension aux enseignements scolaires, moins de violences et de souffrances dans la relation aux autres, moins d’agitation, moins de fatigue, bref un véritable mieux être qui s’installe petit à petit avec le temps.

Enregistrer

Un nouveau départ pour 13 demandeurs d’emploi en situation de handicap

communique-de-presse

Depuis le 05 novembre, treize demandeurs d’emplois reconnus travailleurs handicapés voient leur avenir professionnel s’éclairer. Dans un peu moins d’une année, ils seront assistant commercial web, un nouveau métier en tension, qui s’adapte bien aux contraintes de profils de personnes ayant une mobilité réduite. Ces treize personnes sont entrées,  au CNAM Saint-Etienne et sont depuis le 05 novembre, dans un dispositif de Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POEC), qui sera suivi d’un contrat de professionnalisation sur 14 mois.  L’action a été lancée par AGEFOS/PME et la CGPME. Elle est financée à la fois par le Pôle Emploi, le Fonds Paritaires de Sécurisation des Parcours Professionnels et AGEFOS PME. Le CNAM  est l’opérateur de cette transition.  Cap Emploi a sourcé des profils. Le CNAM les a sélectionnés sur motivation, et les accompagnera vers l’emploi. Le Conservatoire, basé Rue Robinson, apporte en effet dans l’opération, outre ses formations ( « La Formation partout et pour tous »), son panier d’entreprises partenaires, prêtes à jouer le jeu. « La promotion sociale et le soutien des publics fragilisés est dans l’ADN du CNAM » explique Jean-François Lachaume, responsable territorial du CNAM Loire qui précise que les délais sont ultra-courts. « Il faut que les 13 contrats de professionnalisations soient signés le 13 décembre au plus tard. Heureusement, on a un réseau solide et stable d’entreprises partenaires et solidaires ». Les 13 bénéficiaires sont donc sur les bancs du CNAM pour cinq semaines, et rejoindrons dès la seconde semaine de décembre une entreprise pour un contrat de professionnalisation de 14 mois.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les super héros aussi sont couverts par la Sécurité sociale

Pour la quatrième édition, les organismes de Sécurité sociale de la région proposent de faire découvrir aux ligériens leurs missions et services au quotidien, dans un format nouveau : un accueil au sein d’un espace unique, un « Village sécu » organisé le vendredi 25 novembre 2016 au Centre de congrès de Saint-Etienne.

affiche_jpo_2016Près de 100 professionnels de la Sécurité sociale et futurs cadres dirigeants y animeront des interventions interactives et ludiques (ateliers de prévention, expositions animées, jeux etc) sur des sujets au cœur de la vie des citoyens : prendre soin de sa santé, être parent, prendre un logement, préparer et bien vivre sa retraite, créer son entreprise, travailler à la Sécurité sociale etc…

Deux formules de découverte sont proposées :

  • Pour le grand public, un accueil libre durant la journée de 9H à 17H
  • Pour les lycéens, l’organisation de parcours de visite dédiées sur inscription

 

Fil rouge de l’évènement, le thème « La sécurité sociale : un investissement pour l’avenir ? » sera au cœur des échanges de la conférence d’ouverture, organisée le jeudi 24 novembre 2016 à 18h30 au centre des congrès. Elle réunira  Michel BAUER, Sociologue, Julien DAMON, Professeur associé à Sciences Po Paris, Dominique LIBAULT, Directeur Général de l’Ecole Nationale Supérieure de la Sécurité Sociale (EN3S), Frédérique MINY, directrice de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de la Loire et Jérôme MINONZIO, Maître de conférences associé à l’Université Jean-Moulin.

Parce que les jeunes sont acteurs de la Sécurité sociale de demain, l’évènement accueillera plus de 700 lycéens et enseignants, de la classe de 1ère au BTS, dans le cadre d’un partenariat avec 11 établissements scolaires de la région.

L’ensemble des programmes et les inscriptions pour ces deux événements sont d’ores et déjà accessibles sur le site dédié . 2016-11-16-12_05_44-journees-portes-ouvertes-de-la-securite-sociale

Un investissement d’avenir

Entrée dans la vie active, prise d’un logement, arrivée d’un enfant, retraite, maladie, invalidité, handicap, accidents du travail etc… La Sécurité sociale accompagne chacun d’entre nous dans les moments importants de sa vie, heureux ou malheureux…Mais la connaissons-nous vraiment ?

La Sécurité sociale, ce n’est pas simplement le versement de prestations financières (remboursement des soins, pensions de retraites…), c’est aussi de nombreux services (mode de garde, bilan de santé…), de l’accompagnement, du conseil et des actions de prévention. Les débats récurrents la représentent souvent comme une charge financière, ne faut-il pas la penser au contraire comme un investissement pour l’avenir ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Up et le dialogue social

Pionnier en France, le groupe Up renforce son dialogue social en signant un accord sur la représentation du Personnel

groupe-up« Cette organisation innovante, qui va bien au-delà des exigences légales, permettra d’accroître l’efficacité du dialogue social au sein de la maison-mère du groupe Up, socle de la gouvernance démocratique du Groupe.» explique Florence QUENTIER, Directrice des Ressources Humaines du groupe Up. La direction de la Scop Chèque Déjeuner, maison-mère du groupe Up, et l’ensemble des organisations syndicales représentatives, ont signé le mardi 4 octobre 2016 un accord collectif particulièrement innovant. Le texte prévoit la fusion des Instances représentatives du personnel (IRP) dans un seul et même Comité Economique et Social (CES) au rôle et pouvoir élargis. L’objectif est de renforcer le dialogue social, fondement du modèle de gouvernance unique du groupe Up. L’accord va bien au-delà des exigences législatives de la loi d’août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi (dite Rebsamen) et élargit les pouvoirs et domaines d’intervention du Comité.

Fusion du Comité d’Entreprise, des Délégués du Personnel et du Comité d’Hygiène, Sécurité, et des Conditions de Travail, le nouveau Comité Economique et Social (CES) se composera d’une réunion plénière et de six sections thématiques, soit le double des trois requises légalement : Economie, Stratégie et Finance  Organisation, Emploi et Compétences Politique Sociale Délégation du Personnel Hygiène, Sécurité et Qualité de Vie au Travail Activités Sociales et culturelles.

Le CES sera composé de 30 membres (15 titulaires et 15 suppléants) soit dix de plus que le minimum requis par la loi pour les entreprises de moins de 1000 salariés.

Dans cette même logique, les suppléants à l’instance plénière pourront avoir un rôle actif et bénéficieront d’heures de délégation propres. Toujours dans un souci d’efficacité, l’instance se réunira tous les mois quand la loi prévoit des réunions bimensuelles. Cet accord, fruit d’un an de négociations, est une véritable innovation sociale au service du dialogue dans l’entreprise à l’image de la création de notre Comité d’Entreprise Européen en 2014 alors même que le groupe Up n’était pas soumis à la directive européenne. Souhaitant aller encore plus loin dans cette voie, l’accord signé le 4 octobre prévoit la négociation d’un accord de droit syndical dans l’année à venir.

A propos du groupe Up

Le groupe Up (ex-Groupe Chèque Déjeuner) est un groupe international, indépendant, qui appartient à ses salariés. Il commercialise des produits et services (chèques, cartes, applications mobiles, web, etc.) pour faciliter l’accès à l’alimentation, la culture, les loisirs, l’éducation, l’aide à domicile, l’aide sociale mais aussi pour accompagner les entreprises dans la gestion de leurs frais professionnels ou dans l’animation de dispositifs de stimulation et de programmes de fidélité. Chaque jour, il accompagne le quotidien de plus de 21,3 millions de personnes dans 17 pays. Le groupe Up regroupe 2 685 collaborateurs et a réalisé en 2015, un volume d’émission de 6,6 milliards d’euros (chiffres au 31/12/2015). www.up-group.coop

Enregistrer

Enregistrer

ZUP de Co recrute des bénévoles

ZUP de CO recrute pour accompagner les collégiens en difficultés  : + de 2.000 étudiants & 200 volontaires en service civique sont recherchés pour répondre aux besoins de l’association, à travers tout le territoire.

Read More « ZUP de Co recrute des bénévoles »

56% de la population estime qu’on parle trop des questions relatives à l’Islam

Alors que les questions relatives à la laïcité et à la place de l’Islam en France occupent une place croissante dans le débat des Primaires de la droite et du centre, l’Ifop publie les résultats d’une enquête commandée par le collectif « Vivre Ensemble » visant à connaître le point de vue des Français sur la place accordée à ces sujets dans le  débat public et plus précisément par les différents candidats à l’élection présidentielle : ces derniers en parlent-ils trop ou pas assez ? Y a-t-il des personnalités qui exploitent trop ces sujets aux yeux des Français ? La place de l’Islam va-t-elle déterminer leur vote à l’élection présidentielle ?

56% de la population estime qu’on parle trop des questions relatives à l’Islam

gauloisRéalisée par l’Ifop du 7 au 12 octobre 2016 auprès d’un échantillon national représentatif de 2 000 Français âgés de 18 ans et plus, cette enquête s’avère riche en enseignements à la veille du premier débat entre les candidats des Primaires de la droite et du centre

La majorité des Français (56%) estime qu’actuellement dans le débat public, les personnalités politiques parlent « trop »  des questions relatives à l’Islam en France A l’inverse, à peine plus d’un quart des personnes interrogées (27%) trouvent que les acteurs politiques ne « parlent pas assez » de ces sujets. Enfin, 17% d’entre elles estiment qu’on en parle « comme il faut ». La perception de la place de l’Islam dans le débat public  X 2 – Plus d’un Français sur deux trouvent que les personnalités politiques ont trop parlé des polémiques sur les « Gaulois » (70%), le « burkini » (69%) ou « Marianne » (51%)

Stop à la polémique BURKINI

A propos des dernières polémiques sur le sujet, les Français sont ainsi une majorité à considérer que les personnalités politiques ont « trop » parlé :

–          Des propos de Nicolas Sarkozy selon lesquels « dès que l’on devient français, nos ancêtres sont les Gaulois » (70%)

–          Du débat sur les arrêtés municipaux interdisant le burkini sur certaines plages en France (69%)

–          Des propos d’Eric Zemmour dans son dernier livre dans lequel il affirme «qu’en donnant des prénoms musulmans  refusent de s’approprier l’histoire de France » (59%)

–          Des propos de Manuel Valls selon lesquels Marianne est « le symbole de la République ! Elle a le sein nu ! Elle n’est pas voilée, parce qu’elle est libre ! » (51%)

Leurs avis est en revanche moins tranché à propos :

–          De la proposition de Nicolas Sarkozy d’interdire le port du voile dans l’espace public (48% estiment qu’on en a trop parlé, 39% « pas assez », 13% comme il faut)

–          De la diffusion sur M6 d’un reportage de Bernard de la Villardière sur l’Islam en France  (45% estiment qu’on en a trop parlé, 41% « pas assez », 14% comme il faut).

[author] [author_image timthumb=’on’]http://www.pourparlers.eu/wp-content/uploads/2016/10/Collectif_logo.jpg[/author_image] [author_info]Vivre Ensemble est un collectif composé de personnes de toutes les confessions qui partagent le souhait d’une meilleure compréhension de la société française et la volonté d’utiliser les meilleurs moyens de favoriser l’harmonie dans les règles de la République Française. Rassemblant des acteurs de la société civile estimant qu’une fracture entre Français musulmans et non musulmans serait très négative pour notre pays, son objectif est notamment de collecter des données sur la place et l’utilisation d’une religion comme l’Islam dans le débat public. Ce collectif a pour porte-parole est Mohamed Skander.[/author_info] [/author]

La place accordée par les acteurs politiques aux dernières polémiques autour de l’Islam

Marine Le Pen (66%) et Nicolas Sarkozy (65%) arrivent en tête des candidats exploitant le plus les questions relatives à l’Islam Aux yeux des deux tiers des Français, Marine Le Pen (66%) et Nicolas Sarkozy (65%) parlent « trop » de ces sujets. Le Premier ministre Manuel Valls (51%) occupe la troisième place du podium, loin devant François Hollande (36%), François Fillon (31%), Jean-Luc Mélenchon (30%) et Cécile Duflot (28%). Alain Juppé arrive bon dernier avec à peine plus d’un Français sur quatre (27%)  qui trouvent que le maire de Bordeaux parle « trop » de ces sujets.

L’étude a été réalisée pour l’Ifop pour le collectif « Vivre Ensemble » par questionnaire auto-administré en ligne auprès d’un échantillon de 2 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

 

collectif_logo

Enregistrer

Passeport d’avenir : l’UPS souhaite ouvrir les filières excellence

L’UPS et Passeport Avenir ont signé une convention pour favoriser l’ouverture sociale dans les filières d’excellence.

Read More « Passeport d’avenir : l’UPS souhaite ouvrir les filières excellence »

Quel avenir pour les MJC de la Loire ?

A la suite du placement en redressement judiciaire de la Fédération MJC de Rhône-Alpes, tous les directeurs de MJC de la Loire ont été licenciés en ce début du mois d’octobre. Quel avenir pour les MJc de la Loire ?

Read More « Quel avenir pour les MJC de la Loire ? »

Le système éducatif fait salon en novembre

Les 16, 17 et 18 novembre Paris Porte de Versailles, le salon professionnel de l’éducation Educatec – Educatice sera un moment important de la semaine de l’éducation 2016.

Read More « Le système éducatif fait salon en novembre »

Aventure Ordinaire à Villeurbanne.

Le CCO organise la 2ème édition des rencontres de l’Aventure Ordinaire du 3 au 8 octobre prochain à Villeurbanne.

Read More « Aventure Ordinaire à Villeurbanne. »

La jeunesse un atout majeur pour Génération Mouvement

 

A l’aube du 40ème anniversaire de l’association Génération mouvement, les bénévoles issue de la « génération Y » sont mis à l’honneur pour les remercier de leur engagement vis à vis des seniors.

Read More « La jeunesse un atout majeur pour Génération Mouvement »

L’ARS paré à toutes éventualités.

Cet été, l’Agence régionale de santé  (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes participe au dispositif de sécurité sanitaire durant l’Euro 2016. L’organisation a pour rôle d’améliorer l’offre de santé sur le territoire ainsi que l’accompagnement des acteurs de la santé afin de mieux répondre aux besoins de la population du 10 juin au 10 juillet.

Read More « L’ARS paré à toutes éventualités. »

La Stas se met au Foot !

La Société de Transport de l’agglomération stéphanoise (STAS) a mis les petits plats dans les grands pour l’Euro. C’est le branle-bas de combat à la Stas. Tout le monde s’active pour accueillir aux mieux les légions des « 80 000 supporters étrangers » qui vont déferler sur la capitale du patois Gaga.

Read More « La Stas se met au Foot ! »

L’AFS cherche des familles ligériennes pour accueillir des lycéens étrangers

AFS Vivre Sans Frontière est à la recherche de famille ligérienne et de la France tout entière prêtent à accueillir des lycéens étrangers.

Read More « L’AFS cherche des familles ligériennes pour accueillir des lycéens étrangers »

La PUMA va t-elle manger la CMU ?

Thomas Fatome, Directeur de la Sécurité sociale, en déplacement à l’Ecole nationale supérieure de Sécurité sociale (EN3S) a présenté le nouveau dispositif de Protection Universelle maladie (PUMa), une réforme qui prétend « conférer une protection maladie universelle à toute personne résidant ou travaillant sur le territoire, quelle que soit sa situation et sans démarche particulière à accomplir ».

Read More « La PUMA va t-elle manger la CMU ? »

Vivre et travailler à Charly

Le coworking au milieu des vergers ? 5000€ à collecter sur Kiss Kiss bank Bank pour le club Melchior et une inauguration le 28 janvier 2016 du centre de Charly.

Read More « Vivre et travailler à Charly »

Vieillissement de la personne handicapée mentale

« On n’est pas sérieux quand on a 17 ans », disait Rimbaud. On aborde la vie avec innocence, candeur, naïveté et enthousiasme. Mais si le handicap s’abat sur cette existence, les problèmes s’accumulent et le vieillissement devient plus problématique. Vivre avec une pathologie demande une adaptation, un mode de vie différent et une révision complète de son appréhension du monde. Pourtant, c’est un scénario qui peut tous nous toucher – et qui nous fait devenir sérieux, dès 17 ans. Read More « Vieillissement de la personne handicapée mentale »

On a visité la mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne

Samedi 9 et dimanche 10 janvier, la mosquée Mohammed VI à Saint-Etienne a ouvert ses portes.

Read More « On a visité la mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne »

L’adapei42, artisan du vivre ensemble

L’adapei42 (Association départementale des amis et parents de personnes déficientes intellectuelles)  a adopté en Assemblée Générale le 15 juin dernier au Chambon-Feugerolles,son projet associatif pour la période de 2015 à 2020. Rolland Cortot, directeur général  et Valérie Benotti, présidente de l’association ont présenté à la presse les nouvelles orientations de l’adapei42. L’adapei42 a  répondu à un appel d’offres pour être structure pilote dans une plate-forme d’aide aux aidants.

Read More « L’adapei42, artisan du vivre ensemble »

Passerelle Handicap, une voie d’accès privilégiée à l’enseignement superieur

L’Association Passerelle, convaincue que « la différence n’est pas un handicap »Elle revient sur le dispositif Handicap.

Read More « Passerelle Handicap, une voie d’accès privilégiée à l’enseignement superieur »

Ambassadeurs de la laïcité

Dans le cadre de son partenariat avec l’Université de Strasbourg, la Faculté Libre d’Etudes Politiques et en Economie Solidaire « FLEPES-INITIATIVES » a ouvert l’accès à deux nouveaux Diplômes d’Université de médiation socioreligieuse (un de niveau L2/L3, un de niveau M1/M2) afin de former des « Ambassadeurs de la Laïcité ».

Read More « Ambassadeurs de la laïcité »

Sans papier et client à la FNAC

Sans papiers et client de la FNAC. Récit.

Read More « Sans papier et client à la FNAC »

Un conducteur novice a 4 fois plus de risques d’être impliqué dans un accident mortel.

En France, il est interdit de conduire avec une alcoolémie supérieure à 0,5 g d’alcool par litre de sang (0,2 g/l pour les permis probatoires).

Read More « Un conducteur novice a 4 fois plus de risques d’être impliqué dans un accident mortel. »

Brahim Ferradj : « Je suis revenu à mon meilleur niveau »

A 27 ans, Brahim Ferradj est en pleine force de l’âge pour un footballeur. Latéral polyvalent, pouvant jouer milieu défensif, l’ancien Brestois arrive à maturité physique et mentale. Interview sans tabou.  Read More « Brahim Ferradj : « Je suis revenu à mon meilleur niveau » »

La personne handicapée vieillissante

Selon l’Unapei, environ 30 000 personnes handicapées vieillissantes sont aujourd’hui sans véritable solution d’accueil. Une situation dramatique pour les familles qui n’arrivent plus à faire face.

Comment faire face au vieillissement des personnes en situation de handicap ?

Patrick Gohet a présidé le Conseil national consultatif des personnes handicapées de 2009 à 2012, Il a remis un rapport à Michèle Delaunay et Marie-Arlette Carlotti, ministres chargées respectivement des personnes âgées et handicapées.. « On espère que ce document permettra de mettre fin à l’immobilisme des pouvoirs publics face aux situations dramatiques que vivent de très nombreuses familles », explique Christel Prado, la très dynamique présidente de l’Union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei). « Cela fait plus de dix ans que nous alertons sur une situation devenue intenable. Aujourd’hui, on estime que 30 000 personnes handicapées mentales vieillissantes se retrouvent sans solution d’accueil, ni d’accompagnement », ajoute-t-elle.

Les effets du vieillissement chez les personnes handicapées

Les effets du vieillissement peuvent se traduire chez les personnes handicapées par la survenue de handicaps ajoutés, de maladies dégénératives, de déficiences sensorielles et d’incapacités fonctionnelles impactant leur autonomie. Ils peuvent également se traduire par l’accroissement des difficultés antérieures.

De plus, le processus de vieillissement peut s’avérer plus complexe ou plus précoce pour certaines personnes handicapées , avec des situations très différentes selon le type de handicap, les pathologies associées et le parcours de vie.

Deux principales aides financières peuvent aider les personnes handicapées vieillissantes à financer des interventions d’aide à domicile :

  • La PCH (prestation de compensation du handicap) destinée aux personnes qui ont besoin d’une aide dans la réalisation des actes de la vie quotidienne du fait d’un handicap. Pour pouvoir en bénéficier, il faut soit :
    • être âgé  de moins de 60 ans lors de la première demande ;
    • être âgé de moins de 75 ans et avoir rempli les conditions d’accès à la PCH avant 60 ans ;
    • être encore en activité professionnelle, même au-delà de l’âge légal de départ à la retraite.
  • L’APA (allocation personnalisée d’autonomie) destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus et en perte d’autonomie.

L’Aide à Domicile en Milieu Rural (ADMR), 70 années au service de la personnes

Ce mouvement, issu de la solidarité rurale à la sortie de la guerre pour venir en aide aux familles est devenu aujourd’hui un acteur incontournable du secteur des services à la personne en France.

Afficher l'image d'origineEn Isère, 154 associations locales quadrillent l’ensemble du département pour permettre aux familles et aux personnes de bien vivre chez elle, de la naissance à la fin de vie et offrent des services à domicile fiables et de qualité à des publics très divers : pour un peu plus de confort, pour retrouver un équilibre familial ou pour continuer à bien vivre chez soi.
Un joli palmarès pour l’ADMR qui a su rester fidèle à ses valeurs :
« Solidarité, proximité, écoute ». Celles-ci contribuent à l’essor du lien social auprès de la population locale.
Créer des emplois non délocalisés – souvent premier employeur dans les communes – et les pérenniser font aussi partie des objectifs du réseau. Ce sont 1745 salariés qui interviennent auprès de 22 300 clients, explique Chantal BADIN, bénévole et Présidente départementale.
L’ADMR tire sa force de ses 1313 bénévoles dans le département de l’Isère. Par leur engagement et leur nombre, ils sont la clé de voûte du modèle ADMR qui fait référence dans l’économie sociale et solidaire.

Read More « L’Aide à Domicile en Milieu Rural (ADMR), 70 années au service de la personnes »

A trip with Ira : un tour d’Europe du bénévolat

​​Nous en parlions il y a quelques jours. Juan, Mariana et leur chienne Ira ont fait escale à Saint-Étienne la semaine dernière dans le cadre de leur projet « A trip with Ira ». Partis de Madrid au début du mois de juillet, ils sont déjà passés par la Galice, la Bretagne, Lille, le Luxembourg et la Suisse et ont parcouru près de 6 000 kilomètres.

Read More « A trip with Ira : un tour d’Europe du bénévolat »

«Un jeune sur 10 en Rhône-alpes ne fait rien» Philippe Merieu

Philippe Mérieux (EELV) est vice Président du Conseil Régional, en charge de la formation professionnelle des demandeurs d’emploi. Devant cette « une responsabilité peu visibille mais d’une grande stratégie » ce « Pédagogue dans la Cité » (DDB éditions ) livre ses propositions pour sortir d’une spirale négative pour la jeunesse rhonalpine.

La formation tout au long de la vie c’est un concept ou une réalité ?

Ce concept est apparu en 1971. Il a été soufflé par Jacques Delors à Chaban-Delmas. Malheureusement c’est un concept qui est resté à l’état théorique. La France est le pays où ceux qui profitent de la formation continue sont ceux qui ont déjà profité de la formation initiale. La formation « tout au long de la vie » est un enjeu pour l’ascenseur social, la démocratie et pour redonner de l’espoir à des millions de personnes.

Quels sont les leviers d’action ?

La Région est l’interlocuteur de la formation professionnelle continue pour des publics fragiles (chômeurs, femmes en reprise d’emploi, jeunes qui n’ont jamais travaillé, personnes sans qualifications). La Région est responsable de l’apprentissage, et pilote aussi une série de dispositifs comme la Validation des Acquis de l’Expérience C’est presque un quart du budget de la Région et un gros effort au quotidien avec Pôle emploi, avec les missions locales pour les jeunes avec le centre des droits des femmes, avec les centres de bilan de compétences pour se mettre au service de ceux et de celles qui veulent se former et rebondir sur le plan professionnel

Sentez-vous les effets de la crise ?

Tous les jours il y a 900 demandes de formation supplémentaire. Nous ne pouvons en satisfaire qu’une sur quatre aujourd’hui. On était à une sur deux il y a 5 ans. On sent le désarroi. On essaie aussi de travailler sur les obstacles à la reprise comme les transports ou les gardes d’enfant etc.

Et sur les jeunes ?

Il y a en Rhône-Alpes 950 000 jeunes de 16 à 25 ans. 97 000 sont sans formation ni emploi. Ils ne sont ni ycéens, ni apprentis, ni salariés. Un jeune sur 10 en Rhône-alpes ne fait rien. En moyenne pendant laquelle trois ans. On a le temps de perdre de bonnes habitude du travail, de se lever matin. On peut faire des mauvaises rencontres. C’est trois ans perdus dans une vie, sans revenus en vivotant avec des petites activités au noir. Les jeunes décrocheur du système sont en apesanteur pendant de longs mois sans trouver une formation.

Est-ce que cela peut être une cause et une explication de la violence ?

Oui. La violence est le signe d’une sorte de désespérance. Ces jeunes sont des desperados. Ils tiennent les murs comme on dit dans les cités. L’inaction, la stimulation des jeux vidéo, la violence dans les médias, le modèle du brigand généreux, l’argent facile

Vous proposez une indemnité de formation unique pour tous ces jeunes en « apesanteur ».

Il faudrait mettre à plat l’ensemble des propositions de formation. Le RSA est difficile à toucher et il ne connecte pas sur le monde du travail. Je suis partisan de développer l’apprentissage, qui est une bonne formule avec une vraie acclimatation avec le monde du travail. Et je milite pour une indemnité de formation unique pour les les jeunes.

 

Propos receuillis par Jean-Pierre Jusselme

 

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
X
%d blogueurs aiment cette page :