La distinction entre les faits et l’interprétation est primordiale. Elle est le point commun entre l’historien et géographe rigoureux, le journaliste sérieux, et l’enquêteur policier et judiciaire (rappelons que le premier sens du mot « historia » est « enquête »). Le respect des faits, c’est ce qui permet de construire et de discuter une interprétation. A travers des analyses de cas, des jeux de rôles et des mises en situation, les ateliers permettent de ne pas tomber dans la démarche complotiste (le fait est réduit à l’indice) et de s’armer dans d’un solide bagage d’esprit critique.

 

Description

Face aux théories du complot, Pourparlers a développé à la demande d’établissements de l’Education nationale une approche pédagogique originale : POSER le REEL ! Toutes les études de cas sont issues de vrais sujets de l’actualité.

  • Travail critique sur des exemples. Réflexions journalistiques autour des théories complotistes. Illustrations à travers des exemples célèbres. Petits protocoles et outils pratiques pour vérifier les infos sur le Net
  • Entrer dans la peau d’un décodeur : rétablir la vérité,  la véracité des faits et proposer de l’interprétation. Décrypter le phénomène.
  • Réaliser une parodie complotiste. Dans la peau d’un comploteur ! Utiliser les 7 règles d’or du COMPLOTISME. : l’organisateur caché, les signes du complot, des experts maisons, mélange de faits et d’interprétations, mille feuille interprétatif, inversion de la charge de la preuve, cohérence.
Publicités

Visitez notre boutique en ligne

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
X
%d blogueurs aiment cette page :
Académie
500.00 50.00
Buy Now